Jean Lassalle

Jean Lassalle

Jean Lassalle était candidat à la présidentielle de 2017, il a obtenu 1.22% des votes, soit 423.915 voix, lors du 1er tour (Source Ministère de l'Intérieur, résultats du 24 avril 04h).

 

SA BIO

Sa date et son lieu de naissance. Né le 3 mai 1955 à Lourdios-Ichère (Pyrénées-Atlantiques), il a 61ans.

Ses fonctions actuelles. Il est député des Pyrénées-Atlantiques depuis 2002.

Son parti. Il quitte le MoDem en  mars 2016 pour se consacrer à l'élection présidentielle de 2017.

Son parcours. Issu d'une famille de bergers, Jean Lassalle devient rapidement technicien agricole. Il commence aussi très tôt la politique et devient à seulement 21 ans l'un des plus jeunes maires de France (de sa commune). Très bien implanté localement, dans le Béarn, il accompagne de nombreux élus dans leurs actions et met à leur disposition des formations. Il devient député de la 4e circonscription des Pyrénées-Atlantiques en 2002.

En 2007, il participe activement à la campagne présidentielle de François Bayrou. Au sortir de la présidentielle, il remporte la seule triangulaire de France aux législatives. Depuis le début de sa carrière politique, Jean Lassalle a toujours défendu la ruralité et combattu la disparition des services publics de proximité.

Son résultat à l'élection présidentielle de 2012. Il n'était pas candidat.

Sa vie privée. Marié, Jean Lassalle a quatre enfants. Le petit dernier, Thibault, est rugbyman professionnel. Il joue à Castres depuis le début de la saison 2016 au poste de deuxième ligne.


C'ÉTAIT SA CANDIDATURE

Comment il s'est déclaré. Après avoir voté Nicolas Sarkozy au deuxième tour de la présidentielle en 2012 - à l'inverse de François Bayrou -, les deux hommes commencent progressivement à s'éloigner. Le 17 mars 2016, il quitte le MoDem et choisit d'officialiser sa candidature à l'élection présidentielle.

Son enjeu pour 2017. Pour mieux comprendre les colères des Français, il a marché à travers toute la France en 2015, invitant les électeurs à faire un bout de chemin à ses côtés. En 2017, son enjeu principal – au-delà de réunir les 500 parrainages nécessaires à sa candidature – sera de se faire davantage connaître de l'opinion publique.

Ses signe(s) distinctif(s). Pour défendre la fermeture d'une usine, Jean Lassalle n'a pas hésité à faire une grève de la faim pendant 39 jours à l'Assemblée nationale. Il a perdu 32 kilos mais a fini par obtenir gain de cause. Personnage atypique, il a aussi coupé la parole à Nicolas Sarkozy en 2002, pour entonner le chant Aqueros Mountagnos.

C'ÉTAIT SON PROGRAMME EN CINQ POINTS

 

  • Plus de pouvoirs pour la commune. Jean Lassalle dresse un constat simple. Il existe "des régions de dimensions 'abracadabrantesques', et des espaces intercommunaux tellement vastes qu’il faut des hélicoptères pour en faire le tour", explique-t-il sur son site de campagne. "La commune doit donc retrouver sa liberté de décision sur tous les sujets d’intérêt local".  

  • Pour des nationalisations partielles. "Nous devons reprendre la main sur les plus grands acteurs économiques, y compris par des nationalisations partielles, si c’est nécessaire pour enlever leur contrôle aux fonds de pension étrangers", assume Jean Lassalle. "Je redonnerai à l’État les moyens règlementaires d’en finir avec ce système suicidaire".

  • Une Europe plus forte. Partant du principe que l'Union européenne a échoué à affronter la mondialisation, Jean Lassalle veut revenir à l'Europe des nations. Pour ce faire, il veut que l'UE assume "ses responsabilités" et retrouve "des marges d’action politiques et financières". 

  • Vive les énergies renouvelables. Jean Lassalle veut accélérer la "transition énergétique". Il veut en finir avec le pétrole "et libérer la France de sa dépendance aux pays qui nous le vendent". 

  • Rétablir le service militaire. Sur son site de campagne, Jean Lassalle donne des exemples concrets pour retrouver du lien social. En plus de la sauvegarde des services publics, il mise sur le rétablissement du service militaire "pour que tous les garçons et filles entrent dans la vie active avec une expérience de missions réussies pour l'intérêt général".

 

Partagez sur :
Les derniers articles