"Il y avait un vide de sens" : pourquoi Jonathan Lehmann, avocat d'affaires, a tout plaqué pour partir méditer en Inde

  • A
  • A
Partagez sur :

Jonathan Lehmann était avocat d'affaires lorsqu'il a décidé de tout arrêter pour partir méditer en Inde. Dans "Journal intime d'un touriste du bonheur", il raconte ce voyage en quête de sens.

LA VIE DEVANT SOI

Jonathan Lehmann était avocat d'affaires à New York, avec une situation confortable, une mère très fière de lui. Pourtant, il a tout plaqué, du jour au lendemain, pour partir en Inde. C'est ce voyage qu'il raconte dans son livre, Journal intime d'un touriste du bonheur. Dans La vie devant soi, Jonathan Lehmann explique pourquoi il a pris cette décision et dans quel but.

"Un vide de sens". "J'ai grandi avec une image : la réussite, le succès, étaient des questions d'argent et de statut", confie Jonathan Lehmann. "Une fois que j'ai obtenu tout ça, je n'étais pas heureux et pourtant, j'avais fait tout ce que l'on m'avait appris, mais il y avait un vide de sens". À l'époque, Jonathan Lehmann travaille pour de grandes multinationales. "Je permettais à des gros groupes de payer moins d'impôts", résume-t-il.

"Un manque de connexion à l'instant présent". Deux événements vont finalement l'amener à reconsidérer sa vie. D'abord la maladie de son père, puis la lecture d'un livre : Nouvelle terre : l'avènement de la conscience humaine d'Eckhart Tolle. Un ouvrage qui lui a permis de mettre des mots sur son mal-être. "J'ai compris que ce que j'éprouvais depuis toutes ces années venait d'un manque de connexion à l'instant présent", raconte Jonathan Lehmann.

Le jeune homme est donc parti en voyage, à la rencontre de penseurs et de maîtres spirituels. Mais en Inde, il va surtout découvrir l'art de la méditation, "pratique principale pour accéder à cette connexion à l'instant présent", allant jusqu'à méditer 10 heures par jour. Le chemin, pour vivre plus épanoui.