Will Wright, le créateur des Sims

  • A
  • A
Will Wright, le créateur des Sims
Partagez sur :

En 1989, Les Sims voient le jour grâce à Will Wright, un jeune homme sans diplôme passionné d'architecture. 20 ans après Les Sims sont devenus un véritable phénomène culturel dans le monde entier.

Il y a encore vingt ans, l’idée d’un jeu vidéo dans lequel vous ne pouviez terminer une partie sans gagner ni perdre était inconcevable sauf si votre nom était Will Wright. Sans diplôme, Will Wright imagine un jeu basé sur le dessin et la construction de villes. Alors âgé d'une vingtaine d'années, il crée non seulement un nouveau genre mais au-delà de ça une des meilleures franchises de jeux de l’histoire, faisant de lui un visionnaire dans le milieu du jeu vidéo de construction.

L’idée de SimCity lui vient alors qu’il est en train de concevoir son premier jeu, Raid on Bungeling Bay (1984), un jeu dans lequel des hélicoptères attaquent des îles. C’est en réalisant qu’il préférait construire des îles, plutôt que de piloter des hélicoptères destructeurs que Will Wright s’associe à Jeff Braun, "l’homme à l’Idée", pour créer une compagnie nommée Maxis. Ils lancent ensemble SimCity en 1989. Un tout nouveau genre de jeux vidéo est né, basé sur le concept "de la partie en cours à reprendre – à terminer" et surtout non violent.

Au cours des années 90, Maxis, fort de son succès surprise de SimCity, sort plusieurs jeux de simulation (SimEarth: The Living Planet, SimCopter…). Will Wright, qui a étudié l’architecture à l’Université, avait à l’origine imaginé un jeu basé sur la conception et le dessin des décors. Afin de parfaire la qualité du graphisme, il y ajouta des petits personnages destinés à habiter les bâtiments. Ces personnages volèrent très rapidement la vedette au reste et leur créateur réalisa que regarder Les Sims vivre était en fait le véritable divertissement. Une fois encore, il a vu juste. Sortis en 2000, Les Sims ont représenté les meilleures ventes de jeux pour PC en 2000, 2001, 2002 et 2003, jusqu’à ce qu’ils soient détrônés par leur propre successeur, The Sims 2, meilleure vente en 2004.

Parmi les honneurs et récompenses qu’il a reçus, on cite sa place dans la liste des « 100 personnes les plus créatives dans le domaine du divertissement » de Entertainment Weekly, "Digital 50" de Time Digital en 1999, un prix aux Game Developers Choice Awards en 2001, la 35ème place de la liste de Entertainment Weekly en 2002, devenant la 5ème personne instituée au Hall of Fame de l’Académie des Arts et Sciences Interactifs la même année et recevant un prix du PC Magazine.