Victoires de la musique : ce qu’il faut retenir de la soirée

  • A
  • A
Victoires de la musique : ce qu’il faut retenir de la soirée
@ THOMAS SAMSON / AFP // Capture d'écran France 2
Partagez sur :

La 32e cérémonie des Victoires de la musique, qui s'est déroulée au Zénith de Paris vendredi, a consacré Jain et Renaud. Europe 1 vous fait revivre les grands moments d'une soirée très politique, marquée par le soutien à Théo de plusieurs artistes.

L'ESSENTIEL

La 32e cérémonie des Victoires de la musique s'est déroulée vendredi soir au Zénith de Paris. Ouverte par les lives d'Amir et de Claudio Capéo, elle a laissé place aux animateurs Bruno Guillon et Thomas Thouroude qui ont surpris leur public en s'échangeant un léger baiser en guise de bienvenue.

Une cérémonie très politique. L'événement a ensuite pris un tour politique avec la montée sur scène de Jain, première récompensée pour son clip Makeba. L'un de ses collaborateurs a profité de l'audience pour exprimer son soutien à Théo, le jeune homme brutalement interpellé à Aulnay-sous-Bois la semaine dernière. "On n'est pas des bamboulas, on est tous des Théo, on croit en la justice", a-t-il lancé à l'auditoire.

Un peu plus tard dans la soirée, la chanteuse Imany, nommée dans la catégorie artiste féminine, a aussi bien fait entendre sa voix en chansons que dans un discours "pour Théo, pour Adama" (Traoré) "pour la justice". "On ne se taira pas", a-t-elle assuré.




La petite reine Jain. Seule artiste à concourir pour trois Victoires, La Toulousaine Jain qui vient de fêter ses 25 ans est repartie avec deux trophées : meilleur clip et artiste féminine. Une double consécration et une belle revanche pour celle qui avait été nommée l'an dernier dans la catégorie album révélation pour Zanaka (double disque de platine, 200.000 ventes) et qui avait été battue par Louane. Jain chante en anglais une électro-pop aux rythmes africains hérités de son enfance passée à voyager, notamment au Congo, au gré des missions de son père.

Calypso Rose, reine de l'ambiance. Découverte par Manu Chao, Calypso Rose, récompensée pour son opus Far from home dans la catégorie album du monde, a enflammé la scène du Zénith. La chanteuse trinidadienne, qui a fait l'honneur de présenter deux morceaux, a fait lever l'ensemble des spectateurs.

zenithdebouokt

Biolay fait briller Palermo Hollywood, sept ans après La Superbe. Il l'a dit au cours de la cérémonie, pour l'album Palermo Hollywood, il ne "s'attendait pas" à obtenir de récompense. C'est pourtant cet opus dont le nom est emprunté à un quartier de Buenos Aires en Argentine, où vit partiellement le chanteur, qui lui a permis de repartir avec la récompense de l'album de chansons de l'année face à Julien Doré et Christophe Maé. Biolay récidive donc sept ans après avoir triomphé avec La Superbe (meilleur album 2010 qui lui avait aussi permis de remporter à l'époque le titre d'interprète masculin).

Du côté de l'album révélation, c'est l'opus Les Conquêtes de Radio Elvis qui a remporté la mise cette année face à Claudio Capéo et Amir, qui avait représenté la France au dernier concours Eurovision.

Renaud, l'année du retour sur scène et dans les cœurs. Toujours debout, toujours vivant, le chanteur au bandana revient de loin, mais assure. Avec son dernier album, Renaud, il a reconquis le public et au passage le trophée de l'artiste masculin de l'année. En concert à Nantes vendredi soir, c'est par message qu'il a adressé ses remerciements.



Le palmarès complet : 


>> Artiste masculin : Renaud

>> Artiste féminine : Jain

>> Album révélation : Les Conquêtes de Radio Elvis

>> Révélation scène : L.E.J

>> Album de chansons : Palermo Hollywood de Benjamin Biolay

>> Album rock : Anomalie de Louise Attaque

>> Album de musiques urbaines : My world de Jul

>> Album de musiques du monde : Far from home de Calypso Rose

>> Album de musiques électroniques ou dance : Layers de Kungs

>> Chanson originale : Je m'en vais de Vianney

>> Concert ou spectacle musical : Red and black light d'Ibrahim Maalouf

>> Clip : Makeba de Jain