Un nouveau dessin de De Vinci découvert en France

  • A
  • A
Un nouveau dessin de De Vinci découvert en France
L'État a désormais la possibilité de lancer une offre afin qu'un musée français devienne le propriétaire de ce dessin. Image d'illustration. @ GABRIEL BOUYS / AFP
Partagez sur :

Selon plusieurs experts, cette étude du martyre de saint Sébastien, estimée à 14,1 millions d'euros, est bien l'oeuvre du célèbre artiste de la Renaissance. 

Il possédait chez lui une oeuvre de maître sans le savoir. Un médecin à la retraite a en effet découvert que, dans un héritage légué par son père, se trouvait un dessin de l'artiste italien Léonard de Vinci, a rapporte dimanche dernier une enquête du New York Times.

Une pépite parmi 14 dessins. C'est parmi 14 dessins non signés que l'oeuvre a été dénichée. L'ancien médecin, afin d'avoir l'avis d'experts, avait amené en mars dernier à la maison de ventes aux enchères Tajan cette collection héritée de son père. Thaddée Prate, son directeur du département des tableaux anciens, remarque tout de suite qu'un dessin sort du lot : une étude, de 20 centimètres sur 13, sur le martyre de saint Sébastien. "J'ai eu le sentiment que c'était un intéressant dessin du 16e siècle qui méritait plus d'intérêt", a expliqué Thadée Prate au New York Times



L'oeuvre d'un gaucher et des schémas scientifiques. Pour approfondir l'analyse du dessin, la maison de ventes aux enchères consulte deux experts. Le premier, Patrick de Bayser, constate que le dessin est celui d'un gaucher, comme l'était le célèbre génie de la Renaissance. Il relève aussi au dos du papier des schémas scientifiques et des annotations à la main et en miroir, caractéristiques de De Vinci. Le deuxième expert, Carmen C. Bambach, conservatrice du département des dessins et estampes au Metropolitain Museum de New York, confirme enfin que le dessin a bien été fait de la main du maître italien. "Cette attribution est complètement incontestable. Ce que nous avons ici, c'est une affaire vite résolue. C'est une découverte excitante", a-t-elle expliqué au journal.

Bientôt dans un musée français ? Selon cette experte reconnue comme étant une spécialiste de De Vinci, ce dessin aurait été fait entre 1482 et 1485 et ferait partie des "8 san Bastini" dont parle l'artiste en personne dans des écrits. Estimé à 15,8 millions de dollars (soit 14,1 millions d'euros), cette étude sommaire effectuée à l'encre noire pourrait devenir un "trésor national". L'État a désormais la possibilité de lancer une offre afin qu'un musée français en devienne le propriétaire. En octobre dernier, des conservateurs du Louvre ont d'ores et déjà analysé le dessin, mais sans se prononcer formellement pour le moment. Le médecin à la retraite, lui, c'est dit "très content" de cette découverte, tout en précisant que "dans sa vie", il avait "d'autres intérêt que l'argent".