Uderzo : "François Hollande est comme Astérix"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le créateur d'Astérix a dressé un parallèle entre ses personnages et les hommes politiques.

L'INFO.Astérix - Le Domaine des Dieux, le dessin animé en 3D, est sorti sur les écrans la semaine dernière et c'est déjà un gros succès. Le film, concocté par Alexandre Astier, le créateur de la série télévisée Kaamelott au scénario et par Louis Clichy, des studios Pixar, à la réalisation, a emballé Albert Uderzo, le créateur d'Astérix. C'est ce qu'il a notamment raconté au micro d'Europe 1, vendredi matin.

>> LIRE AUSSI - Astérix - Le Domaine des Dieux
Uderzo 640

© REUTERS/Charles Platiau

"Notre idée n'était pas de faire de "vrais gaulois". Avec l'évolution de la société, ses personnages seraient-ils les mêmes s'il les avait inventés aujourd'hui ? Oui, "j'ai l'impression qu'ils sont même de plus en plus ressemblants. Au début, on ne voyait les Gaulois qu'à travers Vercingétorix et les manuels scolaires. Notre idée n'était donc pas de faire de "vrais Gaulois", mais de s'inspirer des Français de l'époque, qui rejoignent ceux d'aujourd'hui. On retrouve les mêmes façons de voir les choses, de s'enguirlander, de se congratuler."

>>> LIRE AUSSI  -  Astérix - Le Domaine des Dieux : un travail de Titan

"Hollande a un caractère très 'asterixien' ". A la question, 'à quel homme politique vos personnages vous font-ils penser', Albert Uderzo a surpris : "François Hollande est Astérix, un garçon qui n'attache pas une grande importance à ce que l'on dit de lui et qui continue son petit bonhomme de chemin. C'est un caractère très 'asterixien'. Quant à Obélix, je ne connais pas dans le monde politique de gros mangeur de sangliers."

Quant à ses ennuis familiaux étalés dans toute la presse ces derniers mois, Albert Uderzo a assuré que tout était désormais rentré dans l'ordre : "notre fille nous a rejoint. J'ai eu un petit problème de santé et quand elle l'a appris, elle est tout de suite venue voir ses parents. Cela nous a permis de nous remettre ensemble et de considérer que la vie est courte et qu'il faut absolument en profiter." Quant à son gendre en revanche, "il aime autant ne pas parler de lui…"

>> LIRE AUSSI - Cinéma : pourquoi le nouvel Astérix va vous surprendre

"Je n'ai plus tellement l'envie". Verra-t-on encore des dessins signés de la main d'Uderzo dans des BD d'Astérix et Obélix ? "Non, il n'y a aucune raison. Je n'ai plus tellement l'envie, j'en ai fait tellement…"