Tours : l'incroyable donation faite au musée des Beaux-Arts

  • A
  • A
Partagez sur :

C'est un don jamais vu pour le musée des Beaux-Arts de la ville de Tours. Un riche industriel de 96 ans lui lègue 1.200 œuvres d'art, la collection d'une vie. 

Le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est une très bonne surprise pour la ville de Tours. Léon Cligman, un riche industriel de 96 ans, amoureux de la Touraine, lui fait don de 1.200 œuvres d'art d'une valeur totale d'environ 20 millions d’euros. Et ce n'est pas tout. Comme il faut de la place pour accueillir ces œuvres, l'industriel français propose même de financer l'extension du musée des Beaux-Arts où elles seront exposées. C'est donc un très beau cadeau, du jamais vu pour la ville de Tours. 

Corot, Delacroix ou Degas. Léon Cligman lègue en effet à la ville la collection de toute une vie, constituée de peintures italiennes, de sculptures africaines ou encore de poteries japonaises. De quoi faire le bonheur de Sophie Join-Lambert, la directrice du musée des Beaux-Arts de Tours. "Ce sont vraiment des œuvres de grands noms, des œuvres qui ont marqué la fin du 19ème et le début du 20ème siècle comme Corot, Delacroix ou Degas. C’est vraiment un bel ensemble qui sera ensuite déposé au musée des Beaux-Arts de la ville de Tours", s'est-elle réjouie au micro d'Europe 1. 

Un bâtiment en plus. Seule contrainte, il va falloir pousser les murs pour abriter une telle collection. Un problème qui n'en est pas un puisque, en plus de faire le don de leurs œuvres d'art, la famille Cligman a fait un chèque de cinq millions d’euros pour financer la construction d'une extension du musée qui accueillera la collection. "Le nouveau bâtiment sera extrêmement simple, très épuré pour s’accorder avec l’architecture du bâtiment du 18ème siècle. Il y aura un étage conçu comme une galerie avec une grande verrière qui donnera à la fois sur les jardins et la terrasse pour donner un effet de transparence et être ainsi, le plus discret possible", explique Ghislain Lauverjat, le responsable des activités culturelles du musée. 

Et comme Léon Cligman souhaite voir la construction de ce bâtiment de son vivant, et couper lui même le ruban d'inauguration, les travaux devraient débuter rapidement.