Théâtre : Sur les planches, Patrick Poivre d'Arvor est un pédopsychiatre à l'écoute

  • A
  • A
Théâtre : Sur les planches, Patrick Poivre d'Arvor est un pédopsychiatre à l'écoute
Patrick Poivre-d'Arvor.
Partagez sur :

Le journaliste star dévoile une nouvelle facette. Il joue au théâtre de la Gaieté Montparnasse jusqu'au 4 juin et était invité sur Europe 1 samedi.

INTERVIEW

On l'a connu star du petit écran ou romancier. Patrick Poivre-d'Arvor devient pédopsychiatre. Du moins au théâtre. Dans la pièce Garde alternée, le journaliste joue un médecin qui met du baume sur les plaies d'une famille recomposée. Il était invité samedi dans l'émission C'est arrivé cette semaine.

"Cabossés par la vie". En observateur de la société, l'ancien présentateur du 20h voit d'ailleurs "des gens cabossés par la vie" s’asseoir dans la salle où il se produit. "Des couples de divorcés, des gens qui se sont beaucoup frittés et qui ont laissé des dégâts collatéraux, c'est-à-dire des enfants, qui sont, eux, très paumés. C'est émouvant de les voir rire ou être étreints par l'émotion", confie le journaliste.

"Risque du ridicule". Comédien en herbe, Patrick Poivre-d'Arvor n'a cependant pas hésité à entrer dans le rôle. Jusqu'alors, les propositions reçues ne l'avaient pas "excité suffisamment". Cette fois, la pièce parle de problématiques qui le touchent, et il ose enfin, malgré tout ce qui aurait pu faire pencher la balance du côté du non : "Il y avait le risque du ridicule, les 70 pages que l'on n'arrive pas à apprendre par cœur." 

Ses enfants. Le rôle du médecin le rapproche de son passé d'intervieweur. PPDA, d'abord obnubilé par son texte, se met alors à regarder les personnages comme il l'aurait fait dans la vie. Son passé de père malheureux ou de père de famille recomposée, qui a d'ailleurs pu être étalé dans la presse, l'a inspiré. "J'ai vu ce que c'était. Avoir un enfant avec quelqu'un de connu, c'est un déchaînement d'excitation", confie le journaliste, qui précise que son fils de 20 ans a pris ses distances avec la notoriété en allant à l'étranger. Patrick Poivre-d'Arvor évoque également le suicide de sa fille, Solène. "Peut-être que je peux davantage parler à des adolescents", dit-il avec pudeur.

>> Garde Alternée, d'Edwige Antier et Louis-Michel Colla, jusqu'au 4 juin, au théâtre de la Gaîté Montparnasse.