Sylvie Vartan : le théâtre, "un rêve réalisé sur le tard"

  • A
  • A
Sylvie Vartan : le théâtre, "un rêve réalisé sur le tard"
Sylvie Vartan
Partagez sur :

"Une vie en musique" est le nouvel album de Sylvie Vartan. En amoureuse de la scène, elle joue aussi au théâtre. Elle était au micro d'Europe 1, dimanche.

INTERVIEW

Forte d'un répertoire de plus de 1.300 chansons, Sylvie Vartan sort Une vie en musique. Un disque sur lequel la chanteuse a réorchestré ses plus grands succès tels L'amour, c'est comme une cigarette ou Comme un garçon. Elle était l'invitée de Julia Martin, dimanche, dans La playlist Europe 1.

Triptyque. Habillage nouveau, autre éclairage...Les classiques et les chansons sélectionnés par Sylvie se réinventent dans un album tripartite. Les trois thématiques évoquent autant de villes qui ont compté pour l'idole : Sofia pour l'enfance, Paris, sa ville d'adoption, et Los Angeles, cité "du rêve" où elle vit désormais. "La particularité de ce disque, c'est que chaque séquence a été enregistrée dans les villes correspondantes", raconte l'artiste.

Eddy, le frère qui la mène en studio. Son entrée dans le milieu de la chanson, elle la doit à son frère, Eddy, musicien. "Il m'a demandé d'apprendre une chanson en vitesse et de donner la réplique à Francky Jordan. Je ne prenais pas ça très au sérieux. Je ne pensais pas continuer et j'ai commencé à aimer ça en chantant sur scène. Il y avait un tel engouement du public jeune. Nous sommes arrivés à une époque où la musique était en pleine révolution. L'arrivée du rock nous faisait bouger le sang."

Charles Aznavour. Le chanteur de La Bohème est un autre homme important dans la carrière de Sylvie Vartan. C'est Charles Aznavour qui écrit Retiens la nuit pour Johnny Hallyday, son compagnon de l'époque et père de son fils David. Aznavour est aussi le parolier de La plus belle pour aller danser. "C'est un très bon souvenir. Il était l'un des rares qui avait l'âge des mes parents et qui aimait la nouvelle génération."

La scène. Celle qui partage depuis plusieurs années déjà la vie du producteur américain Tony Scotti ne s'est pas lassée de son amour pour la scène. "C'est grisant ce contact avec le public. En chantant sur scène, on touche les gens, on les voit, c'est vivant." Sylvie Vartan se produit aussi sur les planches avec Isabelle Mergault, dans Ne me regardez pas comme ça! au Théâtre des variétés. "Jouer a toujours été mon rêve. Il s'est réalisé sur le tard." Pour elle, le théâtre est un peu similaire à un concert, "sauf que je joue un rôle, je suis quelqu'un d'autre. Cela donne une grande liberté."

>> Retrouvez l'intégralité de l'entretien :