Street-art : Banksy revendique la paternité de deux graffitis à Paris

  • A
  • A
Street-art : Banksy revendique la paternité de deux graffitis à Paris
Cette oeuvre attribuée à Banksy a déjà été dégradée. @ PHILIPPE LOPEZ / AFP
Partagez sur :

Le street-artiste britannique Banksy a revendiqué mardi sur Instagram la paternité de deux œuvres réalisées dans la capitale, et délivré un bref message politique.

Après plusieurs jours de mystère, Banksy lève le voile. Le célèbre street-artiste, à l’identité encore mystérieuse, a confirmé mardi via son compte Instagram son passage à Paris, où plusieurs œuvres lui ont été attribuées. Le Britannique a partagé deux de ses graffitis, sans en revendiquer explicitement la paternité mais en délivrant un bref message politique.

Hommage au pochoir moderne. "50 ans depuis le soulèvement de Paris en 1968. Le lieu de naissance de l’art du pochoir moderne", commente Banksy en partageant le graff’ d’un rat au visage partiellement masqué et muni d’un détonateur, réalisé à l’arrière d’un panneau urbain près du centre Pompidou. Un clin d’œil au pionner du pochoir en France, Bleck Le Rat, souligne CultureBox.

. Fifty years since the uprising in Paris 1968. The birthplace of modern stencil art.

Une publication partagée par Banksy (@banksy) le

. Centre Pompidou

Une publication partagée par Banksy (@banksy) le

 

Dégradées et protégées. Depuis plusieurs jours, experts et amateurs pistent les nouvelles œuvres attribuées à Banksy dans la capitale, dont une a été récemment découverte sur une issue de secours du Bataclan. Certaines ont d’ailleurs déjà été dégradées, et du plastique a été apposé sur d’autres pour les préserver, rapporte Le Monde.  

D'autres œuvres encore disséminées ? Et preuve que toutes ses nouvelles œuvres disséminées à Paris n’ont pas encore été découvertes, l’artiste a également partagé mardi sur Instagram un autre de ses graffs, passé jusque-là inaperçu. Il représente un couple de rats, portant ombrelle et chapeau, dessiné sur les quais près de la tour Eiffel :