Seul sur Mars : "une fiction totale"

  • A
  • A
Partagez sur :

Alain Cirou, consultant scientifique pour Europe 1, revient sur la crédibilité du scénario de Seul sur Mars, le dernier Ridley Scott, sur les écrans mercredi, avec Matt Damon et Jessica Chastain.   

Matt Damon, perdu, seul, sur une planète hostile. L'acteur est à l'affiche de Seul sur Mars, un blockbuster signé Ridley Scott qui sortira en salle mercredi. L'histoire ? A la suite d'une violente tempête, un astronaute est abandonné sur Mars par son équipe qui le croit mort. L'homme va devoir se débrouiller tout seul sur cette planète hostile. Ce scénario est-il plausible ? Europe 1 a posé la question à Alain Cirou, spécialiste scientifique.

Une tempête sur Mars ? Impossible. Une tempête de sable fait basculer l'intrigue dès le début du film. L'hypothèse pourtant, n'est pas crédible pour notre scientifique. "La densité de l'air sur Mars est tellement faible que même en présence d'un vent de 200km/h, ce serait l'équivalent d'un souffle, pas plus". Pas de tempête qui tienne sur Mars.

Fiction totale. "Ça va être un choc pour mes coéquipiers, pour la NASA et pour le monde entier… mais je suis toujours en vie", annonce le héros, rescapé. "Le film est un mélange entre Robinson Crusoé et MacGyver", sourit Alain Cirou. Un homme seul sur Mars "ne pourrait tout simplement pas survivre", assure notre spécialiste scientifique. Le film sur ce point est "une fiction totale".

On ne sait pas même faire le voyage vers Mars, explique Alain Cirou. "Tout simplement parce qu'on n'a pas de fusée (capable de faire le voyage), parce qu'il faut entre six et neuf mois pour arriver sur place, qu'il faut aussi se protéger des irruptions solaires, des bombardements cosmiques et se poser à la surface !", énumère-t-il. Mais ce n'est pas tout. Même en considérant qu'un homme ait pu se poser sur Mars, reste la question de sa survie… Il faudrait se protéger car cette planète est "hostile", d'après le scientifique. "Il n'y a pas d'atmosphère respirable, il fait moins 80°C la nuit et entre 2 et 5°C le jour, et surtout, il n'y a pas d'eau ni de vivres".