Quand Umberto Eco répondait au questionnaire de Proust de Bernard Pivot

  • A
  • A
Partagez sur :

C'était en 1992, Umberto Eco était l'invité de Bernard Pivot dans l'émission Bouillon de Culture sur Antenne 2. Celui qui est décédé vendredi soir à l'âge de 84 ans s'était prêté au questionnaire de Proust. 

Umberto Eco, un penseur mondialement connu est mort hier soir à l'âge de 84 ans. Écrivain, historien, ou encore sémiologue, il s'était révélé aux yeux du grand public dans les années 80, avec des romans à grands succès, comme Le nom de la rose, ou encore Le pendule de Foucault.

Umberto Eco, cet homme passionné érudit de philosophie avait été invité le 16 février 1992 par Bernard Pivot dans l'émission Bouillon de Culture sur Antenne 2. Il s'était prêté au fameux questionnaire de Proust.

Son mot préféré était alors "à savoir", le mot qu'il détestait: "occupé". Sa drogue favorite : "le tabac". Le son qu'il préférait, tout comme celui qu'il détestait le plus : "le silence". Et Bernard Pivot lui avait également posé la question, "si Dieu existe, qu'aimeriez vous l'entendre vous dire après votre mort ?". Une question qui résonne qui prend un sens tout particulier samedi. Umberto Eco avait alors répondu, "Monsieur Eco pourquoi vous me nommez tellement souvent à la télévision ? Foutez moi la paix éternelle !"

Retrouvez les réponses de l'écrivain italien :