Prince devait se produire à l'Opéra Garnier et Bercy

  • A
  • A
Partagez sur :

Jackie Lombard, la productrice française de Prince, mort jeudi, témoigne au micro d'Europe 1 matin. 

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

Le chanteur Prince, monument de la pop américaine, est mort brutalement jeudi dans ses studios de Paisley Park, dans le Minnesota. Dès l'annonce de la mort de la star de 57 ans, les réactions de fans ou de personnalités du monde entier se sont multipliées. "Je l'aimais plus que tout", confiait jeudi soir le chanteur Jean-Louis Aubert au micro d'Europe 1. A son tour, la productrice française de la star Jackie Lombard a confié sa stupéfaction, et ses liens avec Prince.

"Irremplaçable"."Je suis encore sous le choc, c'est affreux", a expliqué Jackie Lombard. "Je peux dire que c'est mon artiste le plus fou qui est parti, et que je l'ai suivi dans sa folie à chaque fois. Il est irremplaçable de toute façon."

Des projets à Paris. Selon la productrice, Prince projetait de se produire sur les plus prestigieuses scènes parisiennes :  "On était en train de préparer un piano voix avec lui. On devait le faire à l'Opéra Garnier, et ça a été reporté suite aux événements du Bataclan". Et de renchérir : "Là, subitement il m'a dit il y a deux semaines que je prépare la même chose, mais à Bercy, en scène centrale". "Quand je lui ai dit 'quand veux-tu le faire ?'  Il m a dit 'soon' !", a révélé la productrice, bouleversée.

Bikini et guitare. Débutée en 1978, la carrière du chanteur est ponctuée par des apparitions qui ont marqué Jackie Lombard : "Je le suivais depuis ses débuts, c'est quand même inimaginable pour moi. C'était hier quand il est apparu la première fois sur scène en bikini et une guitare." "Ça je ne pourrai jamais l'oublier, c'était au palace."

"Un vide épouvantable". La productrice française de Céline Dion ou de Michael Jackson a témoigné de l'imprévisibilité de la star : "C'était le seul au monde qui était capable de dire du jour au lendemain je veux faire un concert et on le suivait." "Tout était improvisé. C'est le dernier. Il n'y en a pas d'autres comme lui, et ça va nous créer un vide épouvantable".

C'est la deuxième fois que la professionnelle perd une star d'envergure internationale : "Dans ma carrière de productrice j'ai perdu les deux plus grands : entre Michael Jackson et lui, c'est juste horrible. J'espère qu'ils vont se retrouver là-haut et qu''ils vont faire des beaux concerts à eux deux."