Oscars : "Moonlight" sacré meilleur film après un imbroglio historique

  • A
  • A
Oscars : "Moonlight" sacré meilleur film après un imbroglio historique
Le producteur de La La Land montre que c'est bien Moonlight qui a gagné l'Oscar du meilleur film@ Mark RALSTON / AFP
Partagez sur :

L'Oscar du meilleur film a été attribué dimanche soir à "Moonlight" et non "La La Land", comme initialement annoncé.

C'est un fait unique qui s'est produit aux Oscars dans la nuit de dimanche à lundi. Sur scène, Warren Beatty et Faye Dunaway viennent remettre l'Oscar du meilleur film. "La La Land", annoncent-ils en chœur. L'équipe du film monte sur scène pour célébrer l'Oscar du meilleur film, son septième de la soirée, et commence les remerciements d'usage. Mais rapidement, la situation devient confuse.

>> À lire aussi : "Oscars : ce qu'il faut retenir de la soirée"

Du jamais vu. En effet, alors que les producteurs remercient leurs proches, à l'arrière-plan, d'autres membres de l'équipe du film s'activent autour de Warren Beatty qui leur signale une erreur d'enveloppe. Un des producteurs comprend alors le quiproquo en lisant la bonne enveloppe : le film qui est sacré est en réalité Moonlight. Le producteur de La La Land annonce alors la nouvelle au micro, devant un parterre de personnalités interloquées.

Une scène aussi surréaliste qu'impensable dans une cérémonie aussi calibrée que les Oscars, mais pourtant bien réelle. Les quelques minutes suivantes donnent alors lieu à un quiproquo général, avec les vainqueurs destitués sur scène et les nouveaux vainqueurs, debout, dans la salle du Dolby Theatre de Los Angeles, qui n'en reviennent pas non plus.

warren

(crédit photo : AFP)

>> À lire aussi : "Oscars : retrouvez le palmarès complet"

L'enveloppe d'Emma Stone à l'origine de l'erreur. "Warren, what did you do ?" (Warren, qu'as-tu fait ?"), a interpellé le présentateur de la soirée Jimmy Kimmel. "J'ai ouvert l'enveloppe et il y avait écrit 'Emma Stone, La La Land'. C'est pour cela que j'ai regardé Faye (Dunaway), et vous, si longtemps. Je n'essayais pas d'être drôle", a justifié Warren Beatty.