On a vu Star Wars en avant-première

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Lundi soir avait lieu à Los Angeles l'avant-première mondiale du nouveau Star Wars, le Réveil de la Force. Europe 1 y était. 

Les consignes sont claires : rien ne doit filtrer. Avant d'entrer dans la salle pour assister à l'avant-première du nouveau Star Wars, on doit abandonner son téléphone. Juste le temps de prendre une dernière photo devant les personnages de la saga, installés sous une gigantesque tente, le long d'Hollywood Boulevard, à Los Angeles.

5.000 personnes présentes. Sur le tapis rouge, George Lucas est acclamé par les 5.000 personnes présentes, la plupart habillées dans l'esprit de Star Wars. Sur la scène du Dolby Theater, l'ensemble du casting lui rend également hommage. Il faut dire que le film est fidèle à l'univers du créateur de la saga.

Complètement fidèle à l'esprit originel. Car oui, après 2h16 de film, on peut dire que le nouveau réalisateur, J.J. Abrahms, a réussi son pari. " Je n'avais pas vu le film en entier, mais c'est exactement ce que J.J. voulait : faire ce film dans l'esprit originel", explique Serge Nofield, son premier assistant. "On a utilisé le même matériel qu'à l'époque, les mêmes lentilles, les mêmes caméras… On a tourné sur bande et utilisé très peu d'effets visuels", détaille-t-il.

L'alchimie prend avec les nouveaux personnages. A l'écran, la continuité avec les deux premières trilogies saute aux yeux : mêmes couleurs, mêmes décors ensablés, même ambiance aussi. A chaque apparition des anciens personnages, le public se dresse et applaudit debout. Il rit souvent aussi, retient parfois son souffle, emporté par les nouveaux héros. Du soldat de l'Empire déserteur, incarné par John Boyega, à l'éclatante Daisy Ridley, qui crève littéralement l'écran pour son premier long métrage, l'alchimie prend.

Le film sort mercredi dans les salles françaises. Si vous faites partie des 300.000 spectateurs qui  ont déjà leur billet, attendez-vous à des surprises. Et à une certitude : le nouveau droïde, ce BB8 tout rond et attachant, fait déjà partie de la légende d'Hollywood.