Omar Sharif : ses rôles les plus marquants

  • A
  • A
Omar Sharif : ses rôles les plus marquants
Omar Sharif patiente en attendant une séance photo pour le film 'Monsieur Ibrahim Et Les Fleurs Du Coran'@ CARLO ALLEGRI / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES/AFP
Partagez sur :

L'acteur égyptien Omar Sharif est mort d'une crise cardiaque au Caire à 83 ans. Sa carrière a pris son envol international grâce au rôle du prince Ali dans Lawrence d'Arabie. 

Omar Sharif, de son vrai nom Michel Chalhoub, s'est éteint vendredi à l'âge de 83 ans a indiqué son agent londonien. L'acteur égyptien, né dans une famille d'origine libanaise, a succombé à une crise cardiaque, au Caire, où il résidait. Il était notamment connu pour ses grands rôles de cinéma, dans le film de David Lean, Lawrence d'Arabie, ou bien encore Le Docteur Jivago. L'acteur avait joué dans plus de 70 films. Europe 1 a choisi de revenir sur trois grands rôles de cette légende du cinéma mondial, à l'éternelle belle gueule et au jeu subtil. 

Lawrence d'Arabie, en 1962. L'un de ses plus grands rôles lui est offert par le réalisateur David Lean. A 30 ans, alors qu'il est déjà célèbre dans le monde arabe, Omar Sharif incarne le prince du désert Ali Ibn Kharish dans le film devenu culte Lawrence d'Arabie. Sa prestation au côté de Peter O'Toole, lui ouvre toutes grandes les portes d'une carrière internationale. Le film lui vaut le Golden Globe du meilleur acteur dans un second rôle en 1963 et une nomination pour l'Oscar du meilleur second rôle la même année. 


Lawrence d'Arabie - Vers Damaspar RioBravo 

Le docteur Jivago, en 1965. Omar Sharif, qui avait signé dans la foulée de Lawrence D'Arabie, un contrat avec Hollywood, tourne, trois ans plus tard, Le Docteur Jivago, encore sous la direction de David Lean, avec Julie Christie et Geraldine Chaplin. L'acteur y joue le rôle principal, celui du séduisant médecin russe idéaliste, le docteur Jivago, enrôlé de force dans l'armée russe au début de la révolution d'Octobre. Sur fond de révolution, le médecin se retrouve déchiré entre une vie tranquille et la passion.


le docteur Jivagopar lepoulpe33

Monsieur Ibrahim et les Fleurs du Coran, en 2003. En 2003, Omar Sharif joue dans Monsieur Ibrahim et les Fleurs du Coran, adaptation, par le réalisateur François Dupeyron, du roman éponyme. Le comédien reçoit le César du meilleur acteur en 2004 pour ce film.


Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran - Bande...par Escada3

La maladie avait néanmoins contraint l'acteur à s'éloigner des plateaux en 2012, après une dernière apparition dans Rock The Casbah, de Laïla Marrakchi

L'Egyptien polyglotte Omar Sharif a joué dans plus de soixante-dix films, dont voici les principaux:

- 1954: Ciel d'enfer (Siraa Fil-Wadi), de Youssef Chahine
- 1956: La châtelaine du Liban, de Richard Pottier
- 1962: Lawrence d'Arabie, de David Lean
- 1964: La chute de l'empire romain (The Fall of the Roman Empire), d'Anthony Mann
- 1964: Et vint le jour de la vengeance (Behold a Pale Horse), de Fred Zinnemann
- 1965: La fabuleuse aventure de Marco Polo, de Denys de la Patellière
- 1965: Genghis Khan, d'Henry Levin
- 1965: Le Docteur Jivago, de David Lean
- 1967: La nuit des généraux (The night of the Generals) d'Anatole Litvak
- 1967: La belle et le cavalier (C'era une volta) de Francesco Rosi
- 1968: Mayerling, de Terence Young
- 1968: Funny Girl, de William Wyler
- 1969: L'or de Mackenna (Mackenna's Gold), de J. Lee Thompson.
- 1969: Che!, de Richard Fleischer
- 1969: Le rendez-vous (The Appointment) de Sidney Lumet
- 1971: Les cavaliers (The Horsemen), de John Frankenheimer
- 1971: La vallée perdue (The Last Valley), de James Clavell
- 1971: Le casse, d'Henri Verneuil
- 1973: L'île mystérieuse (La isla misteriosa), de Juan Antonio Bardem et Henri Colpi
- 1975: Funny Lady, d'Herbert Ross
- 1976: Quand la panthère rose s'emmêle (The pink panther strikes again), de Blake Edwards
- 1979: Ashanti, de Richard Fleischer
- 1988: Les possédés, d'Andrzej Wajda.
- 1990: Le voleur d'arc en ciel (The rainbow thief) d'Alejandro Jodorowsky
- 1991: Mayrig, d'Henri Verneuil
- 1997: Heaven before I die, d'Izidore K. Musallam
- 2003: Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, de François Dupeyron.
- 2004: Hidalgo, de Joe Johnston.
- 2009: J'ai oublié de te dire, de Laurent Vinas-Raymond.
- 2012: Rock the Casbah, de Laïla Marrakchi.