Notre Top 3 des cabarets à découvrir

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Pour le "Club de l'été d'Europe 1", Loïc Ballet a sélectionné les trois meilleurs cabarets qui feront leur grande première en septembre.

CLUB DE L’ÉTÉ - LE TOP 3

Vendredi, Loïc Ballet a choisi de nous faire découvrir trois cabarets dans le Club de l'été. La plupart de ces établissements français vont débuter leurs répétitions, pour être prêts en septembre. Et comme cela serait trop simple de parler du Moulin rouge, du Lido, ou encore du Crazy Horse, direction le Cher, l’Alsace et la Loire.

Le Royal Palace, à Kirrwiller (Alsace)

Impossible de parler de cabaret sans passer par Kirrwiller et le Royal Palace. Le plus grand en région, derrière les gros cabarets de la capitale, le tout dans un village alsacien de 500 habitants. Sa salle peut accueillir jusqu'à 1.000 spectateurs et son restaurant 800 couverts. Un lieu imaginé par Pierre Meyer, une véritable star en Alsace. C'est un alsacien pur souche, né à Kirrwiller, dans une famille de restaurateurs. C'est en reprenant l’établissement familial que, de fil en aiguille, il a construit le plus grand cabaret de France.

Imaginez-vous ce petit village avec ses maisons à colombages alsaciens et au milieu se dresse, face à vous, cette immense façade, avec en lettre d’argent : "Royal Palace". 200.000 visiteurs chaque année, rien que ça. Le show est digne des plus grands cabarets de Las Vegas.

L'Élégance, à Renaison (Loire)

Direction le cœur du vignoble de la côte roannaise, à quelques encablures de Roanne, à Renaison. C'est là-bas que se trouve le dernier né des cabarets : "L’Élégance, là où le rêve commence", selon leur slogan. Un rêve qui a débuté il n'y a pas si longtemps, puisque Frédéric Arnaud et ses deux autres associés entament tout juste leur quatrième saison. En ce moment, ils sont en train de préparer leurs 150 costumes du show, confectionnés en interne, dans leurs ateliers.

Le National Palace, à Vierzon (Cher)

Cette famille de circassiens, les Ringenbach, sont propriétaires d'un cirque et ils ont décidé de se sédentariser dans leur zone d'hivernage qui était à Vierzon. Ils ont gardé le chapiteau et c'est là qu'Albert, le grand-père, a créé le premier cabaret-cirque de France, voire du monde.

Trois générations jouent sur scène. Il y a bien sûr une revue, mais pas seulement, on trouve aussi des numéros de trapèze, des clowns, pour, au final, un vrai mixte en cirque et cabaret. Ré-ouverture le 15 septembre à Vierzon.