Cynthia Fleury : "On a de plus en plus une tradition de secours au moment de Noël"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

La philosophe et psychanalyste Cynthia Fleury était l'invitée de l'interview vérité d'Europe 1 jeudi matin. Elle est revenue sur l'esprit de Noël, un peu particulier cette année. 

Cynthia Fleury, l'auteure du livre Les Irremplaçables était l'invitée d'Europe 1 jeudi matin. En ce jour de réveillon de Noël, la philosophe et psychanalyste est revenue sur l'esprit de cette fête familiale. 

Prendre le temps de réfléchir. Alors que jeudi matin, Isabelle de Gaulmyn, la rédactrice en chef adjointe de La Croix a évoqué "l'esprit de Noël" et "le glissement progressif de cette fête vers un mouvement laïque", pour Cynthia Fleury, Noël est avant tout un moment "où l'on prend le temps de réfléchir à ce qui nous rassemble". "Noël est un grand théâtre de consommation et du spectacle. Noël est un moment de relâche, de trêve. Et finalement, on arrive à Noël avec toute l'apesanteur de l'année, on dépose ça et il y a un phénomène un peu boulimique avec les cadeaux, les enfants, etc" affirme-t-elle.

L'esprit de Noël est très pulsionnel. Selon la philosophe, "on a de plus en plus une tradition de secours au moment de Noël. Il y a un côté un peu "service civique" qui est en train de monter et c'est la même chose au moment de tous les rituels où l'on couple deux choses : la vie privée et la vie publique". Cette année, Noël risque donc d'être un moment entaché par tous les événements tragiques qui se sont produits en France puisque, "la vie publique est blessée aujourd'hui avec les attentats de janvier et ceux de novembre. On a vécu une année particulièrement lourde. Et dans notre vie privée, il y a eu beaucoup d'explosions de familles. Nos deux vies sont donc touchées". Elle prédit donc "beaucoup de monde dans les lieux de culte en cette période de Noël afin de faire cohésion" suite à cette année particulièrement lourde.

"La Culture nous protège" Dans son livre Les Irremplaçables, Cynthia Fleury fait une sorte de plaidoyer pour "la formation citoyenne" et l'importance de la "Culture", un point sur lequel elle a souhaité revenir jeudi matin sur Europe 1, "la culture est universelle pour une seule et unique chose : sa capacité à donner aux sujets toutes les résistances existentielles, symboliques, sociales ou économiques pour résister à la haine de soi et à la haine de l'autre" a t-elle affirmé avant de conclure "la culture nous protège de notre tentation du pire".

>> Retrouvez l'interview complète de Cynthia Fleury :