Nobel de littérature : Bob Dylan, "un poète à part entière"

  • A
  • A
Partagez sur :

Monstre sacré du folk rock, Bob Dylan s'est vu attribuer jeudi le prix Nobel de littérature. C'est la première fois en 115 ans d'existence que la prestigieuse récompense va à un chanteur.

Il est le premier musicien à recevoir cette prestigieuse récompense, et pourtant, il avait en face de lui des pointures de la scène mondiale des lettres. Jeudi, l’auteur-compositeur et interprète américain Bob Dylan, Robert Allen Zimmerman de son vrai nom, a reçu le prix Nobel de littérature. La prestigieuse académie suédoise, qui depuis 1901 a sacré 111 écrivains, plus un chanteur donc, a tenu à récompenser, Bob Dylan "pour avoir créé dans le cadre de la grande tradition de la musique américaine de nouveaux modes d'expression poétique".

Le chroniqueur de l'Amérique. Car Bob Dylan, ce n’est pas seulement une voix reconnaissable entre toutes, une guitare et un harmonica, ce sont aussi des textes emblématiques. "Il faut dire qu’il est connu et reconnu depuis longtemps aux Etats-Unis comme l’un des auteurs majeurs de la littérature américaine", commente Jean-Philippe Balasse, spécialiste musique d’Europe 1. "Il suffit d’écouter ses albums pour percevoir toutes les chroniques de cette Amérique. Il y a une vraie poésie. D’ailleurs, il est reconnu comme un poète à part entière. On peut lire les textes de Bob Dylan sans écouter ses albums". 

Il s'inscrit dans une longue tradition qui remonte à William Blake

Dans la tradition de William Blake. Un prix Nobel qui invite donc à considérer les textes de cette icône de la pop comme des œuvres à part entière, et qui n’auraient pas seulement été écrits pour être chantés, mais aussi pour être lus indépendamment de tout accompagnement musical. "Il s'inscrit dans une longue tradition qui remonte à William Blake", l'un des pères du romantisme anglais mort en 1827, a affirmé jeudi Sara Danius la secrétaire-générale de l'Académie, citant notamment Visions of Johanna et Chimes of Freedom."Il est extrêmement doué pour la rime. C'est un sampleur littéraire qui convoque la grande tradition et peut marier de façon absolument novatrice des musiques de genres différents, des textes de genres différents", a-t-elle ajouté.

Like a Rolling Stone. Et pour s’en convaincre, il suffit de se replonger dans son répertoire, un répertoire à la portée sociale indéniable, dressant par petites touches le portrait mélancolique d'une Amérique en proie à ses démons, comme la guerre du Vietnam ou la ségrégation raciale. La genèse du plus emblématique de ses titres, Like a Rolling Stone, sortie en 1965 sur l’album Highway 61 Revisited, et consacrée en 2015 comme meilleure chanson de tous les temps par le magazine Rolling Stone, trahit à elle seule les aspirations littéraires du chanteur. La chanson est issue d'un long poème d'une vingtaine pages, présentée par Dylan dans une interview à la CBC Radio comme "une diarrhée littéraire" rédigée à une époque où le compositeur envisageait d'abandonner la chanson... pour l'écriture.