Nikos Aliagas, nouveau pensionnaire du musée Grévin

  • A
  • A
Nikos Aliagas, nouveau pensionnaire du musée Grévin
Qui est qui ?@ FRANCOIS GUILLOT / AFP
Partagez sur :

L'animateur d'Europe 1 intègre le panthéon du musée Grévin, 23 ans après ses débuts de journaliste.

L'animateur franco-grec Nikos Aliagas, présent sur TF1 et du lundi au vendredi sur Europe 1 pour "De quoi j'ai l'air ?" à 15h, a inauguré son double de cire mercredi soir au musée Grévin, en dédiant son entrée dans le temple des célébrités au public et à sa famille. "À moi d'être à la hauteur de votre invitation !", a dit Nikos Aliagas, 47 ans, dans ses remerciements.

"Les feux de la rampe sont extraordinaires mais...". "Je passe ma vie à mettre les autres dans la lumière. Je vois dans cette statue de cire mon grand-père et mon père Andreas à son arrivée en France qui lui a ouvert les bras", a ajouté l'animateur né à Paris en 1969. "C'est très étrange... Je suis très honoré et ému. Les feux de la rampe sont extraordinaires mais il faut connaître l'éphémère de cette flamme qui nous éclaire", a estimé Nikos Aliagas face à son double, en présence de nombreuses personnalités dont l'ambassadrice de Grèce en France Maria Theofili, sa famille franco-grecque et les présidents de TF1 et de Lagardère Active (Europe 1) Gilles Pélisson et Denis Olivennes. Le couturier Jean-Paul Gaultier et les humoristes Anne Roumanoff et Nicolas Canteloup comptaient aussi parmi les invités de l'impétrant. 

23 ans de carrière. Dans son discours de réception, Stéphane Bern, président de l'académie Grévin, a salué en Nikos Aliagas "le professionnel passionné et l'homme élégant". Journaliste de formation, Nikos Aliagas a débuté en 1993 sur la chaîne Euronews avant de rejoindre France 2 puis TF1 qui a fait de lui son animateur vedette pour les divertissements. Sur Europe 1, il anime depuis 2014 des entretiens intimistes avec des célébrités. Parallèlement, Nikos Aliagas est un photographe en vue, avec une première grande exposition à la Conciergerie.