Michèle Bernier : "Voir notre fille sur scène est émouvant"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

La comédienne monte sur la scène du Théâtre de Paris jusqu'au 3 avril avec sa fille Charlotte Gaccio. Entre les deux femmes, la confiance règne.

C'est une première fois. La fille, Charlotte Gaccio, rejoint sa mère, la comédienne Michèle Bernier, sur les planches du Théâtre de Paris. Ensemble, elles jouent Je t'ai laissé un mot sur le frigo. Une lecture où elles transposent leurs liens filiaux. Mais la ressemblance s'arrête là. La relation mère-fille de la pièce semble moins idyllique que dans la réalité, où les deux femmes apparaissent fusionnelles et confiantes l'une en l'autre. Leur complicité transparaissait au micro d'Europe 1, dans Il n'y a pas qu'une vie dans la vie, dimanche.

Cocon familial. Charlotte a vu tous les spectacles de sa mère. Michèle a suivi les pas de sa fille sur la scène, notamment dans le off du festival d'Avignon l'été dernier. Elle était avec Bruno Gaccio le père de Charlotte, ancien scénariste des Guignols. "Cela prouve que les gens peuvent garder des relations formidables. Une fois l'amour terminé, il peut se transformer en complicité, confie Michèle Bernier. On a toujours fait ça pour nos enfants, qui ne sont pas responsables de nos vies d'adultes. Voir notre fille, est émouvant. C'est comme si elle passait du couffin à la scène". Mais même en volant de ses propres ailes, le cocon familial était autour d'elle.

Post-it. Cet aspect de "nid" n'est pas exactement le même dans le spectacle. Il devrait néanmoins faire écho chez tous les parents et ados. Charlotte Gaccio raconte le pitch : "Mère et fille ne se voient pas souvent. La mère, médecin a des horaires impossibles. Elles se laissent donc des post-it sur le frigo. Cela va de la liste de course, en passant par 't'aurais pu remplir le frigo', jusqu'au jour où la mère fait une annonce un peu plus importante..."

"Demande en mariage". Très complices, les actrices ont aussi dû communiquer par petits mots dans la vraie vie, surtout quand Michèle Bernier partait en tournée. "C'est bien de dessiner des petits cœurs sur les mots, on peut regretter de n'avoir laissé que des listes de course", conclut-elle avant de redevenir plus frivole et de confier que pour sa prochaine étape de vie, elle aimerait bien... qu'on la "demande en mariage."

Tous les soirs au Théâtre de Paris à partir de 19 h, jusqu'au 3 avril.