Marie-Antoinette incarnée par Zahia : "ça lui aurait beaucoup plu"

  • A
  • A
Marie-Antoinette incarnée par Zahia : "ça lui aurait beaucoup plu"
@ Diane Shenouda
Partagez sur :

KITSCH - Le duo d’artistes Pierre et Gilles a choisi l’ex-escort girl pour incarner Marie-Antoinette dans un tableau. 

"Dès qu’on a pensé faire Marie-Antoinette, c’était Zahia pour nous". Zahia, l’ex-escort girl reconvertie en styliste. C'est donc elle que le couple d’artistes français Pierre et Gilles, le photographe et le peintre, ont choisi pour incarner la dernière reine de France dans un tableau. Ils ont eu carte blanche pour fêter avec cette oeuvre l’âge d’or de la Manufacture des Gobelins, au siècle des Lumières. Et grâce à eux, Zahia est devenue l’attraction insolite de cette exposition.

"Elle a tout d’une reine". Zahia, en robe blanche à fleur, pose, souriante, au centre du portrait. Derrière elle, on distingue un lac, des cygnes, une image d’Epinal surprenante. Les deux artistes n’ont pourtant pas hésité une seconde. Ils ont choisi Zahia "pour sa beauté", expliquent-ils, "son mystère et ce monde idéal qu’elle se crée, cet univers de rêve. C’est un personnage qui ne laisse pas indifférent, comme Marie- Antoinette. C’est un personnage de caractère. Elle a tout d’une reine."

Un décor champêtre… "Au début, on voulait la faire plutôt Petit Trianon, plus classique", racontent les créateurs, "mais elle ne le sentait pas. Elle avait envie plutôt de la campagne, à travers cette robe qu’elle a créée, avec de petites fleurs. On a pensé au Hameau de la Reine et tout s’est construit en harmonie avec elle. On a tout reconstitué, le lac avec les cygnes, le petit moulin au fond, et elle est entrée dans le décor, comme au théâtre."

Zahia par Pierre et Gilles

© Diane Shenouda

…et des rats pour symboliser la Révolution. Pierre et Gilles ont aussi pensé l’atmosphère de la pièce où est présenté le tableau.  Et au beau milieu du mobilier royal, on distingue une chaise renversée ou encore de gros rats empaillés, pour "le côté campagne mais aussi la révolution latente qui arrive. Zahia, elle, est dans ses rêves, irréelle, et il y a la réalité qui est là, qui arrive, menaçante." Les artistes ont ajouté une boule à facettes dans la pièce. L’ambiance boîte de nuit, " c’est pour le décalage ", confient-ils. "Marie-Antoinette était très moderne et ça lui aurait beaucoup plu", les deux créateurs en sont persuadés. "Si elle regarde de là haut ", assurent-ils, " elle doit être contente."  

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460
 

POLEMIQUE - Zahia, muse d'une exposition au coût critiqué
 

JUSTICE - Zahia : la relaxe requise pour Ribézy et Benzema

ZOOM - La nouvelle vie de Zahia

LUTTE - Zahia et les Lejaby, même combat