Stromae annule plusieurs concerts pour raisons de santé

  • A
  • A
Stromae annule plusieurs concerts pour raisons de santé
Partagez sur :

Le chanteur belge a été obligé d'annuler de nombreux concerts à cause des effets secondaires graves d'un médicament contre le paludisme.

Stromae, malade et très affaibli, a dû quitter le Congo pour retourner se faire soigner en Belgique, dans un hôpital de Bruxelles, où il se trouve depuis jeudi. Le chanteur belge qui a entamé une grande tournée africaine depuis le 13 mai dernier, a dû renoncer à se produire et rentrer d'urgence en Europe. L'étape du Rwanda, symbolique puisqu'il s'agit du pays du père de Stromae, mort dans le génocide, a également été annulée ainsi que toutes les dates de sa tournée au moins jusqu'au 2 août prochain. Des annulations qui adviennent pour des raisons médicales sérieuses.

Un médicament en cause. Lors de son arrivée en Afrique pour sa tournée la semaine dernière, Stromae a dû prendre un médicament, le Lariam, pour prévenir les effets du paludisme. Les examens effectués sur le chanteur de Formidable ont révélé "qu'il subit les effets secondaires sérieux", ont expliqué ses producteurs. Dans ces effets, bien connus, indiqués sur la notice du médicament en question, on trouve la dépression, la psychose ou encore l'anxiété.

C'est ce qui est arrivé à Stromae. Le chanteur n'est "même pas en état de passer un coup de téléphone", a expliqué son entourage à Europe 1. Pas question de parler de "burn out" pour autant. "La veille encore, il allait très bien", assurent encore ses proches. On sait pourtant que le chanteur est fatigué, lassé. Depuis des mois, il enchaîne les concerts. Il avait même eu une fracture de fatigue pendant sa tournée française et répète depuis longtemps qu'il tient à s'arrêter pour se reposer plusieurs années afin de récupérer.

"Un suivi médical dans les prochaines semaines". Son état de santé, qui "impose un suivi médical dans les prochaines semaines", ne lui permet pas de "reprendre ses activités pour le moment", ajoutent ses producteurs, qui se disent, pour l'heure, "dans l'incapacité d'annoncer des dates de report pour ces spectacles". Les concerts en Afrique puis dans des festivals européens devaient être les derniers avant une longue cure de repos. Elle advient plus tôt que prévu.