Loubna Abidar : "Je suis une femme guerrière"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

En lice pour le César de la Meilleure actrice, la Marocaine, qui a été obligée de quitter son pays, dit son bonheur de faire partie de la cérémonie. 

INTERVIEW

Elle a été obligée de quitter le Maroc après une agression suite à la polémique que le film Much Loved, dans lequel elle joue une prostituée, a soulevé dans son pays. Loubna Abidar est aujourd'hui en lice pour les César 2016 dans la catégorie Meilleure actrice. Invitée dans la matinale d'Europe 1 vendredi, elle dit son bonheur de faire partie de la cérémonie et revient sur les difficultés qu'elle a connue ces derniers mois. "J'ai vécu beaucoup de choses très fortes et très sauvages. Je mérite d’être heureuse ces jours-ci", a-t-elle déclaré.

"En me retrouvant au milieu de ces actrices, je suis déjà la gagnante de la planète". A quelques heures de la cérémonie, Loubna Abidar se dit "hyper heureuse d'être nommé à coté de très grandes actrices", parmi lesquelles Catherine Deneuve et Isabelle Huppert. "En me retrouvant au milieu d'elles, je suis déjà la gagnante de la planète", s'amuse-t-elle. L'actrice est pourtant toujours en situation irrégulière en France. "Pour obtenir un visa pour travailler ici, je dois rentrer au Maroc et le demander de la-bas, ce qui est bien sur impossible", regrette-elle. Elle rencontrera toutefois la nouvelle ministre de la Culture, Audrey Azoulay, pour en parler avant la cérémonie.

"Tu finiras comme Abidar". Car à terme, ce que veut Loubna Abidar, c'est rester en France. "Au Maroc, l'état ne me protège pas. Je suis très mal vue et très mal respectée dans la rue, à cause du film mais aussi à cause de ma force. Je suis une femme guerrière, une femme qui parle trop, et quand on parle trop on paye", souligne-t-elle. Elle raconte que dans son pays, on dit maintenant aux filles : "tu finiras comme Abidar" (comprendre "tu vas devenir un prostituée", le rôle de l'actrice dans Much Loved). Loubna reste cependant "fière". "J'attends de voir ce qu'ils diront dans vingt ans. Je reste la première actrice à avoir eu ce courage et je ne serai pas la dernière", a-t-elle assuré. Si elle remporte un prix vendredi soir, l'actrice veut en tout cas le dédier "à toutes les prostituées du monde arabe" et "aux petites filles et garçons pauvres de son quartier".

>> Retrouvez tous les nommés des César 2016. Une cérémonie que vous pourrez suivre sur Europe1.fr.