Les vampires vus par Del Toro

  • A
  • A
Les vampires vus par Del Toro
Partagez sur :

Dans le livre La lignée, le réalisateur mexicain dépeint des vampires peu traditionnels : ils ont un dard qui sort de la bouche.

Fruit de l'association entre un génie du cinéma fantastique et un écrivain spécialiste des thrillers,La Lignée sort jeudi. Premier volume d'une trilogie à quatre mains écrite par le réalisateur mexicain Guillermo Del Toro et l'Américain Chuck Hogan, le thème en est les vampires.

"J'ai essayé de récupérer le vampire le plus sauvage du folklore d'Europe de l'Est", explique Guillermo Del Toro dans les colonnes de Libération. Ainsi, la version vampire du réalisateur du Labyrinthe de Pan et des Hellboy n'a pas de dents mais un dard qui lui sort de la bouche. On peut en venir à bout avec de "l'argent, du sang mélangé au pain"... Bref, loin de l'ail et du pieu.

La lignée se déroule à New York. Tout commence lorsqu'un Boeing en provenance d'Allemagne se pose à JFK. A bord, tous les passagers sont morts. Pourtant aucune trace de sang n'est apparente. Alors qu'une équipe d'épidémiologistes se met à plancher sur le mystère, deux cents cadavres disparaissent des morgues de la ville. Une menace sans précédent est en train de s'abattre sur la "Grande Pomme".

Guillermo Del Toro en avait assez du vampire romantique. Ecoutez les précisions de Pierre de Vilno :



Côté cinéma, on apprend que le roi de l'horreur et du fantastique, qui travaille sur la préquelle du Seigneur des anneaux, Bilbo The Hobbitt, vient de signer avec... Disney pour prendre les rênes d'une nouvelle section, la Disney Double Dare You. Au programme : "des films d'animation excitants et effrayants pour les spectateurs de tous âges", peut-on lire sur Premiere.fr. Premier projet, l'adaptation de Trollhunters, une histoire originale de... Del Toro !

La Lignée de Guillermo Del toro et Chuck Hogan (Presses de la Cité, 21,50 euros)