Les lettres de Levi-Strauss dévoilées

  • A
  • A
Les lettres de Levi-Strauss dévoilées
@ AFP
Partagez sur :

VOYAGE DANS LE TEMPS - L'épouse du grand anthropologue français a réuni les lettres de son défunt époux à ses parents dans un livre, "Chers tous deux", qui paraît jeudi.

"Un petit mot rapide debout devant la gare, en attendant de partir". Cette lettre est adressée par Claude Lévi-Strauss à ses parents. Il a 22 ans, son agrégation de philo en poche et rejoint la caserne du 158e régiment d'infanterie à Strasbourg. Cette missive, signée simplement Claude, marque le début d'une longue correspondance entre celui qui allait devenir le fondateur de l'anthropologie structurale et ses parents "qui ne vivaient qu'à travers lui".

Deux livres sur l'anthropologue à paraître prochainement. "Claude Lévi-Strauss écrivit de nombreuses lettres à ses parents dont il était l'enfant unique", se rappelle Monique Lévi-Strauss, son épouse, qui en a rassemblé 217, rédigées entre 1931 et 1942 par le jeune Claude Lévi-Strauss à destination de son père et de sa mère, installés à Paris. Cette correspondance est rassemblée dans un épais volume intitulé "Chers tous deux" (Seuil) qui paraît jeudi. Parallèlement, les éditions Flammarion publient une "grande biographie" de l'auteur de "Tristes tropiques", signée Emmanuelle Loyer.

Plongée dans l'intimité du jeune homme. La correspondance entre Claude Lévi-Strauss et ses parents permet de saisir au plus près l'intimité d'un des plus grands intellectuels français du XXe siècle. Affecté à la caserne Stirn à Strasbourg, le jeune homme raconte son quotidien, au rythme d'une lettre tous les deux jours. La vie à la caserne est d'une triste banalité : coudre les boutons de sa vareuse, nettoyer son fusil, marcher au soleil ou "dans la boue".