Les deux amis : un film "beau, libre et buissonnier"

  • A
  • A
Partagez sur :

COUP DE CŒUR - Louis Garrel signe un premier long-métrage très réussi, l'histoire d'un triangle amoureux. En salles mercredi. 

Louis Garrel fait toute la démonstration de son charme dans Les deux amis, sur les écrans mercredi, mais tente aussi de faire ses preuves derrière la caméra. Il signe là son premier long-métrage inspiré des Caprices de Marianne, de Musset.  Le film, très réussi, parle d'amour et d'amitié.

Le thème très inspiré du triangle amoureux au cœur du film.Les deux amis raconte le parcours d'un figurant de cinéma, fou amoureux d'une jeune femme, Mona, qui vend des sandwiches Gare du Nord. Alors que Mona, très mystérieuse, semble cacher un secret, le grand amoureux va charger son meilleur ami de plaider sa cause. Le problème ? C'est de lui que la jeune femme tombe amoureuse… Le film, dont Christophe Honoré co-signe le scénario, reprend le thème très inspiré du triangle amoureux, avec trois acteurs réjouissants, Golshifteh Farahani (Deux Anges, Mensonges d'État), Vincent Macaigne (Un été brûlant de Philippe Garrel, La Fille du 14 juillet) et Louis Garrel lui-même. 

Pour une première, du vrai cinéma. "C'est un film sur le sentiment amoureux, mais aussi sur l'amitié mise à rude épreuve. C'est beau, c'est libre, c'est buissonnier, plein de charme et émouvant", assure le spécialiste cinéma à Europe 1, Bruno Cras. Les acteurs sont aussi véritablement à la hauteur : Vincent Macaigne apparaît distrait, timide et très drôle, Golshifteh Farahani est émouvante et craquante. Quant à Louis Garrel, il réussit la double performance de se montrer bon acteur et "excellent réalisateur". "Pour un premier film, c'est du cinéma", confie encore Bruno Cras. "Et c'est le meilleur compliment qu'on puisse lui faire", assure-t-il.