Le monde de la mode pleure McQueen

  • A
  • A
Le monde de la mode pleure McQueen
@ Reuters
Partagez sur :

Le talent du créateur britannique décédé jeudi est salué par le monde de la Haute-Couture.

Le créateur britannique Alexander McQueen est décédé jeudi 11 février à l'âge de quarante ans. Il se serait suicidé selon le quotidien britannique Dailymail. Le monde de la mode a rendu un hommage unanime au talent du créateur, voire à son "génie révolutionnaire", en soulignant pour certains le côté parfois sombre de son univers.

Sonia Rykiel, à l'antenne d'Europe 1, a salué la mémoire du couturier.

"C'était l'un des plus grands créateurs d'aujourd'hui" :

Le couturier Karl Lagerfeld a estimé que le travail d'Alexander McQueen était "très intéressant et jamais banal". Pour le couturier cependant, "il y avait toujours un peu d'attirance de la mort dans le travail d'Alexander McQueen, c'était un peu déshumanisé. "Qui sait, peut-être qu'à force de flirter avec la mort, la mort finit par vous attirer", a-t-il ajouté.

"Je l'admirais beaucoup. C'était un révolutionnaire de la mode (...) Il ne sera pas oublié et c'est une perte immense", a quant à lui déclaré John Galliano. "Audacieux, original, stimulant", celui qu'on surnommait parfois le "bad boy" "avait compris comment être un formidable ambassadeur britannique de la mode", selon le couturier britannique.

Sa consoeur Vivienne Westwood s'est de son côté dite "incroyablement désolée" à l'annonce de son décès tandis que le styliste Matthew Williamson a salué la mémoire d'un "génie". "Comme beaucoup d'autres, je l'ai toujours cité comme étant un chef de file énormément inspirant de la mode mondiale. Il manquera beaucoup", a-t-il déclaré.

En France, Pierre Bergé, homme d'affaires et ancien compagnon d'Yves Saint Laurent a fait part de son chagrin : "Il avait du talent et c'était un artiste et cela me fait de la peine", a-t-il dit. François-Henri Pinault, PDG du groupe français PPR, propriétaire de la maison McQueen, a salué "le génie parfois provocateur" du couturier. "Visionnaire et avant-gardiste, ses créations s'inspiraient à la fois de la tradition et de l'hyper modernité pour être hors du temps", a-t-il poursuivi.