Le groupe 21st Century Fox "très ouvert" pour lancer son service de streaming

  • A
  • A
Le groupe 21st Century Fox "très ouvert" pour lancer son service de streaming
Le groupe de Rupert Murdoch aurait, après Disney, pour projet de proposer un service de streaming@ DREW ANGERER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Face à un chiffre d'affaires en baisse pour le studio 20th Century Fox, le groupe de médias s'est dit "très ouvert pour ce qui est de proposer une offre indépendante payante et directe aux consommateurs"

Le groupe de médias 21st Century Fox s'est dit "très ouvert" mercredi à la possibilité de lancer son propre service de diffusion en flux direct (streaming), au lendemain de l'incursion du rival Disney sur ce territoire occupé par Netflix.

Bientôt une "offre indépendante payante et directe aux consommateurs" ? La société du magnat des médias Rupert Murdoch a également annoncé des résultats trimestriels contrastés, en raison d'une baisse des recettes des studios 20th Century Fox, qui a occulté la bonne performance de ses chaînes câblées. "Nous restons très ouverts pour ce qui est de proposer une offre indépendante payante et directe aux consommateurs", a déclaré James Murdoch, le directeur général adjoint, lors d'une conférence téléphonique avec les analystes. Il n'a pas donné davantage de détails, mais a confirmé que Fox allait retirer des films et d'autres contenus de Netflix.

Dans le sillage de Disney. Mardi, Disney annoncé le lancement d'un service de streaming des programmes de sa chaîne sportive ESPN à partir de 2018 et d'un service similaire en 2019 pour ses programmes de divertissement. Ce faisant, il a mis fin à son partenariat de distribution avec Netflix pour la diffusion de ses nouvelles productions à partir de 2019, y compris ses grands succès comme Le Roi Lion et La reine des neiges.

Un chiffre d'affaires en baisse pour les studios de cinéma. En attendant, Fox a annoncé un plongeon de 16% à 476 millions de dollars (405 millions d'euros) de son bénéfice net entre avril et juin. Tiré par une hausse des recettes publicitaires, le chiffre d'affaires a augmenté de 1,5% à 6,75 milliards de dollars (5,75 milliards d'euros), mais il est inférieur aux 6,77 milliards (5,77 milliards d'euros) attendus en moyenne par les marchés.

Dans son communiqué, le groupe du magnat des médias Rupert Murdoch impute cette contre-performance à des rentrées moindres dans sa branche cinéma, affectée par des effets de change défavorables. Le chiffre d'affaires des studios 20th Century Fox a baissé de 11,5% à 1,8 milliard de dollars (1,5 milliard d'euros).

Des offres adaptées aux "millenials". Fox indique proposer désormais ses chaînes sous la forme Fox+ et Fox Premium en Asie, en Europe et en Amérique latine via des bouquets sur-mesure, tandis qu'aux États-Unis, il insiste sur sa conversion aux bouquets réduits ("skinny bundles"), prisés par la génération des "millenials" réticents à dépenser 100 dollars (85 euros) par mois ou plus pour des bouquets offrant jusqu'à 800 chaînes et qui préfèrent la souplesse de la diffusion en continu.