Le festival Hellfest privé de subvention régionale à cause du groupe Down

  • A
  • A
Le festival Hellfest privé de subvention régionale à cause du groupe Down
Phil Anselmo du groupe Down, ici, au Hellfest de 2011.@ FRANK PERRY / AFP
Partagez sur :

L'annulation dimanche de cette subvention tient au refus du festival de déprogrammer le groupe américain Down.

Le salut nazi du leader du groupe Down va avoir un coût pour le festival du Hellfest. La région Pays de la Loire a décidé dimanche de retirer sa subvention à l'événement, rapporte lundi Ouest France. Une perte de 20.000 euros sur un budget total de 16 millions d'euros. 

"Incitations à la haine raciale". Laurence Garnier, présidente de la commission culture à la Région, s'est dite dimanche "profondément choquée" que le festival ne déprogramme pas le groupe américain Down. Phil Anselmo, son leader, a fait, il y a quelques semaines lors d'un concert, un salut nazi et a tenu des propos racistes. "Il est hors de question que le Conseil régional accepte sans broncher que des incitations à la haine raciale ou religieuse s’affichent sur les scènes qu’il finance", poursuit la présidente de la commission culture. Elle précise que la subvention régionale de 20.000 euros n'est en rien "vitale" pour la survie du festival. Avec cette somme, Laurence Garnier annonce que d'autres événements culturels seront financés.

Pour le Hellfest, une provocation. Bruno Retailleau, président de la région Pays de la Loire, avait demandé aux organisateurs du Hellfest, prévu les 17-18 et 19 juin prochains à Clisson, de déprogrammer le groupe américain Down. Mais, dès vendredi, Ben Barbaud, directeur du Hellfest, avait refusé de satisfaire cette demande. Phil Anselmo "est un provocateur qui joue les gros bras et qui perd pied quand il est ivre. Il a fait une énorme erreur. Mais des gens qui font des raccourcis populistes et qui disent des horreurs quand ils ont trois grammes d’alcool, on peut en trouver beaucoup, y compris en Vendée", avait-il expliqué au quotidien régional.