Lambert Wilson : "Quand elle est en Amérique, Isabelle Huppert joue son plus mauvais rôle"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

L'artiste va bientôt être président du jury du festival de cinéma d'Angers. Invité sur Europe 1, il n'a pas hésité à critiquer isabelle Huppert pour son attitude "surjouée" à la cérémonie des Golden Globes.

Après avoir incarné Jacques-Yves Cousteau au cinéma, il est le président du jury du festival "Premiers Plans" d’Angers, qui se déroule du 20 au 29 janvier et qui célèbre les premiers films. L'acteur était l'invité de l'émission C'est arrivé demain et a égratigné au passage l'une de ses consœurs au lendemain de la cérémonie des Golden Globes qui l'a distinguée : Isabelle Huppert.

Jeunes talents. Sur une semaine en tant que président, Lambert Wilson devrait visionner une vingtaine de premiers films. Un découvreur de talents, un fouineur Lambert Wilson ? L'acteur décline le titre. "Moins que certains, ou moins que certaines. J'ai l'impression que c'est une vertu qui appartient plus aux actrices. J'ai envie de citer Isabelle Huppert, Catherine Deneuve, qui sont des modèles dans leur carrière. Elles vont voir beaucoup de films, des premiers films, elles sont à l'affût des créateurs."

Meryl Streep, l'espoir. Isabelle Huppert, tout comme Meryl Streep, ont fait parler d'elles cette semaine, la seconde pour avoir ému avec son discours-leçon à l'égard de Donald Trump. "Elle était bouleversante. L'Amérique ne m’intéresse plus du tout depuis des années et là, je redoute le changement. Alors que ma tentation serait de me débarrasser de toute la population américaine, l'image de Meryl Streep me rappelle qu'il y a ces gens formidables, censés", dit-il, ému voire terrorisé face au monde moderne "avec Poutine, Trump, Erdogan". 

Isabelle Huppert en Amérique. Si Meryl Streep lui a redonné une certaine lueur, Isabelle Huppert, en revanche, "l'a fait hurler de rire. Quand elle est en Amérique, elle se met à jouer un personnage qu'elle estime être à l'américaine. Elle se comporte comme elle ne se comporterait pas du tout en France. Elle est dans l'émotion extrême, très surjouée. A la limite, je trouve que c'est son plus mauvais rôle", assène l'acteur qui la perçoit d'habitude comme quelqu'un de "beaucoup plus dans le contrôle et cynique que ça."