"La la land", nouveau phénomène touristique de Los Angeles

  • A
  • A
Partagez sur :

Les professionnels du tourisme prévoient une augmentation de leurs recettes pour 2017 grâce à l'afflux de touristes venus sur les traces du film "La la land".

REPORTAGE

Los Angeles est une destination de plus en plus prisée par les touristes français. Après la visite des studios de cinéma d'Hollywood et des maisons de stars de Beverly Hills, une nouvelle tendance, cette année, est de suivre les pas de la comédie musicale La la land... Un énorme succès et une pub extraordinaire pour la ville.

Visiter un échangeur routier ? Entre Hollywood boulevard et Venice beach, le guide français Cyril Guény fait désormais un crochet inhabituel à la demande des touristes. "Ils vont me dire : 'Je veux absolument voir cette embranchement d'autoroutes'".

Car les touristes veulent voir l'échangeur routier où a été tournée la scène d'ouverture de La la land, désormais culte lorsque les automobilistes dansent sur leurs voitures en plein embouteillage. "C'est assez joli parce qu'on surplombe la ville mais on ne peut pas littéralement s'arrêter sur la bande-d'arrêt d'urgence, c'est en plein virage."

Une aubaine pour les professionnels du tourisme. La la land, une bande-annonce géante pour Los Angeles, donc. C'est également une aubaine pour la mairie qui a même instauré "un jour La la land". Les professionnels du tourisme prévoient une augmentation de leurs recettes et Benoît Cerceau s'est lui aussi adapté à la demande avec son agence Califun.

"Avec La la land, c'est assez facile parce que le film est une des meilleures cartes de visite pour Los Angeles. Une des scènes principales a lieu à l'observatoire Griffith, et si vous fermez les yeux vous vous rappellerez la scène du film où vous voyez l'étendue de Los Angeles avec toutes ces lumières qui arrivent au crépuscule..."

Après La la land, dénicher l'étoile de Donald Trump. Et quand ils ont fini le tour des lieux de tournage de La la land, les touristes s'en vont suivre une autre tendance du moment, moins glamour. Sur le Walk of Fame, on cherche désormais l'étoile de Donald Trump, pas toujours visible car elle a été plusieurs fois vandalisée.