"La Grande Vadrouille" fête ses 50 ans dans le village de Meursault

  • A
  • A
"La Grande Vadrouille" fête ses 50 ans dans le village de Meursault
Louis de Funès, Terry Thomas et Bourvil, en 1966.@ AFP
Partagez sur :

À Meursault, petit village de Côte d'Or réputé pour son vin blanc, le célèbre film de Gérard Oury fête son cinquantième anniversaire. 

REPORTAGE

C'est l'un des films français les plus cultes du 20e siècle. La Grande Vadrouille, réalisé en 1966 par Gérard Oury, avec Louis De Funès et Bourvil, a longtemps été le film français le plus vu avec ses 19 millions de spectateurs. Cinquante ans après, le temps d'un week-end, Meursault, en Côte d'Or, se souvient du tournage qui a profondément marqué le village.

Des scènes du film reconstituées. Tout ici célèbre l'anniversaire du film, à commencer par la mairie, un ancien château-fort que Gérard Oury avait transformé en kommandantur. Pour la bonne cause, la pancarte originale a été réinstallée vendredi. Tout le week-end, les visiteurs peuvent assister à la reconstitution de scènes cultes : "vous aurez la scène du lit, quand De Funès se retrouve dans le lit avec l'Allemand et c'est absolument fabuleux. C'est une scène d'anthologie, avec les chiffres qui tournent, le 9 et le 6", raconte Denis Thomas, le président de l'office du tourisme.

Entendu sur Europe 1
De Funès était très réservé, très discret. Bourvil, lui, était rigolard
Un figurant de l'époque

Les anciens figurants participent à la fête. Sont aussi présents les figurants de l'époque. Ceux qui, par exemple, jouaient les pompiers, eux les vignerons du cru, âgés d'une vingtaine d'années à l'époque. Comme Pierre Bouserot, ils se souviennent avec émotion de ces moments passés avec les deux acteurs il y a cinquante ans : "quand Bourvil et De Funès sont sortis par la porte ici, avec Bourvil sur les épaules de De Funès, on était pliés en deux de rire. Ils étaient très différents : De Funès était très réservé, très discret. Bourvil, lui, était rigolard. Il racontait des histoires, il nous faisait rire", se remémore-t-il. Ce même Bourvil qui n'hésitait pas à l'époque à se balader en vélo dans les vignes et à trinquer avec les habitants. Mais comment faire autrement à Meursault, tant le village est réputé pour son vin blanc.