La fiction française revient au premier plan

  • A
  • A
La fiction française revient au premier plan
@ DR - Montage Europe 1
Partagez sur :

À l'image de la série "Fais pas ci, fais pas ça", de retour pour une ultime saison, les fictions françaises ont la forme. 2016 est "l'année de la consécration".

Des années que l'on n'avait pas vu ça. La fiction française se porte très bien à la télévision. Symbole, notamment, de cette bonne santé, la série Fais pas ci, fais pas ça, dont la dernière saison débutera mercredi. Depuis 2007, le programme fait le bonheur de France 2 avec plus de 4 millions de téléspectateurs de moyenne. Mais il n'y a pas que la deuxième chaîne qui compte de beaux succès.

"2015 le renouveau, 2016 la consécration". Le 19 janvier dernier, Médiamétrie a publié une étude sur le bilan de la fiction française en 2016. Selon l'institution, "si 2015 a été l'année du renouveau de la fiction française, l'année 2016 marque sa consécration". Médiamétrie s'appuie sur un constat simple : les 50 meilleures audiences de l'année. Sur le total, les fictions françaises représentent 20 programmes, contre quinze en 2015, deux en 2014 et zéro en 2012. Un score d'autant plus honorable que, comme le rappelle la société de mesure, 2016 a compté de nombreux événements sportifs, notamment avec l'Euro 2016 et les Jeux olympiques.

TF1 large leader. Au premier rang de ces bons résultats de l'année 2016, on retrouve notamment des programmes de TF1 : Le secret d'EliseSam ou encore La vengeance aux yeux clairs. Ces dernières années, d'autres programmes ont également séduit les téléspectateurs. On pense notamment à Dix pour cent (France 2), Chefs (France 2), La Stagiaire (France 3), sans compter les historiques comme Plus belle la vie (France 3) ou encore Scènes de ménages (M6). Récemment, la sixième chaîne a d'ailleurs décidé de réinvestir le prime avec une mini-série de fiction : Glacé.

Les séries hexagonales plus en vue qu'avant. Autre évolution marquante, la place de la fiction française par rapport aux programmes américains dans les grilles de programmation des chaînes. Qu'il semble loin le temps où Les Experts trustaient une grande partie des soirées de TF1. "Ainsi, dans le top 10 des meilleures audiences fictions de l’année, on retrouve neuf fictions françaises (contre 1 américaine). Il n’y avait que sept fictions nationales dans ce même top en 2015, six en 2014 et cinq en 2013", rappelle Médiamétrie.

"Il y a de moins en moins de série formatée très grand public, à la manière de NCIS ou des Experts, et de plus en plus de séries segmentées, plus haut de gamme", explique Alain Carrazé, journaliste spécialiste des séries TV. Ce choix des producteurs américains a des conséquences directes pour la France. "Par ricochet, ces séries segmentées sont de moins en moins sur les chaînes généralistes car elles sont moins susceptibles de séduire un large public", souligne Alain Carrazé.

Autre changement, cette fois-ci en France : les mentalités. "Depuis plusieurs années, une nouvelle génération de producteurs est arrivée. Elle a grandi avec des séries comme Urgences, et maintenant qu'elle est arrivée à la télévision, elle souhaite faire des vraies séries, comme celle qu'elle regardait étant jeune", explique le journaliste. Une conjoncture d'événements donc, qui permet à la fiction française de bien se porter.