La diversité et l'audace, les recettes du succès du cinéma français à l'international

  • A
  • A
La diversité et l'audace, les recettes du succès du cinéma français à l'international
@ AFP
Partagez sur :

Invitée d'Europe Matin jeudi, Isabelle Giordano, directrice générale d'UniFrance Films, a évoqué les bonnes recettes du cinéma français.

Premier exportateur de films en Europe et deuxième au monde, le cinéma français a le vent en poupe. En 2014, plus de 91 millions d'entrées ont été recensées pour les films français sur les 209 millions enregistrées au total. Une santé de fer qui dépasse largement nos frontières : plus de 120 millions de spectateurs étrangers se sont intéressés à notre cinéma l'an dernier.

Un "miracle" devenu "tendance". "On a connu une année 2012 absolument incroyable avec les succès d'Intouchables, de The Artist et de Taken qui ont cartonné partout dans le monde", rappelle Isabelle Giordano, la directrice générale d'UniFrance Films, invitée d'Europe Matin jeudi. "On a cru que c'était un miracle mais il s'est transformé en tendance. Aujourd'hui, on peut vraiment dire que l'international est un vrai relais de croissance pour le cinéma français", confirme-t-elle.

L'incontournable Luc Besson. Pour Isabelle Giordano, "il faut lui rendre hommage" au réalisateur Luc Besson. "Luc Besson a un rôle clé", poursuit-elle, rappelant le succès de ses films à l'instar de Lucy, Transformers et Taken. Le réalisateur dope les chiffres.

Diversité et audace. "Mais la vraie recette du cinéma français, c'est la diversité", indique la directrice générale d'UniFrance Films. "Ça va de Besson à Clavier. On a une recette gagnante. On sait à la fois faire des comédies, des films d'action, des films d'auteur sans oublier les films d'animation", précise Isabelle Giordano. "Mais le point commun entre tous ces films, c'est une espèce d'audace et d'originalité. Les Français savent prendre à bras-le-corps des sujets difficiles", estime la responsable. "On n'est pas des manches", s'amuse-t-elle.

"Géographie complexe". Certains films français marchent en France mais pas à l'étranger. Parfois, c'est l'inverse. Et il peut aussi y avoir des succès très ciblés dans une société. "Qu'on soit Russe, Japonais ou Brésilien, on ne voit pas les films de la même manière", rappelle Isabelle Giordano. "La géographie du cinéma est complexe. Il y a des pays qui préfèrent les films d'auteur aux films d'action." Ces chiffres flatteurs soulignent également un attrait pour la culture et l'art de vivre à la française, prisée dans le monde entier. 

Réécoutez l'interview intégrale d'Isabelle Giordano :


Giordano : "L'international est un vrai relai...par Europe1fr