L'histoire de Cartier en cinq bijoux

  • A
  • A
L'histoire de Cartier en cinq bijoux
Ce collier Crocodiles, une commande spéciale de María Félix, est entièrement articulé : chaque crocodile peut se porter en broche.@ V. Wulveryck, Collection Cartier © Cartier
Partagez sur :

EN IMAGES - Le Grand Palais consacre une exposition aux créations du célèbre joaillier à partir du 4 décembre. 

Du classicisme au moderne, de la géométrie à l’exotisme, la maison Cartier, fondée en 1847, témoigne, à travers ses bijoux ou ses objets, de l’évolution du goût et des codes sociaux à travers le monde. Les créations du joaillier français, pratiques ou raffinées, ont été portées par des personnalités des quatre coins du globe, au cours du XXe siècle, du maharajah de Patiala il y a cent ans à Kate Middleton plus récemment. L’exposition Cartier, qui ouvre ses portes au Grand Palais à partir du 4 décembre nous emmène à travers plus de 600 bijoux, objets, montres ou manteaux, dans les coulisses de la création.

>>> Europe1.fr a remonté le temps et sélectionné cinq bijoux d’exception :

Broche-pince Palmier, Cartier Paris, commande de 1957

cartier broche-pince

© N. Welsh/Cartier

En platine, or blanc, diamants taille brillant et baguette, sept rubis birmans de forme coussin pour un poids total de 23.10 carats. Le tronc du palmier est articulé. 

Un peu d’histoire - Pour séduire quelques clients très riches, fascinés par les grandes pierres, Louis-François Cartier se positionne sur le marché du diamant. La maison réalise ainsi des montures remarquables à partir de certaines pierres historiques. Les pierres de couleur ne sont pas en reste, et notamment le rubis, longtemps considéré comme la gemme la plus précieuse au monde en raison de sa rareté. Il occupe une place à part dans le monde de la joaillerie, constituant la pierre maîtresse de parures exceptionnelles. La broche Palmier de 1957, faite d’un tronc articulé, donne l’impression qu’il est agité. Sa forme, particulièrement délicate, laisse apparaître des feuilles virevoltantes ainsi que sept rubis birmans, scintillants. 

Broche-pince panthère, commande de 1949

cartier broche-pince panthère

© Cartier

En platine, or blanc, Diamants taille 8/8, Deux diamants jonquille de forme poire (yeux),Un cabochon de saphir cachemire de 152,35 carats, Cabochons de saphir (tâches). 

Un peu d’histoire - La Panthère, emblème et incarnation Cartier présente avec cette broche-pince, l’image par excellence d’une féminité décomplexée. Domptée, la panthère de la duchesse de Windsor se dresse sur  son saphir et nous toise de ses beaux yeux de diamants jaunes. C’est Jeanne Toussaint, maitresse puis étroite collaboratrice de Louis Cartier qui fera de la panthère le symbole de la maison. Elle en prendra d’ailleurs le surnom. 

Diadème Halo, Cartier Londres, commande de 1936

En platine. Diamants ronds taille ancienne et baguette. Hauteur au centre 4.0 cm. The Royal Collection / Sa Majesté la Reine Elizabeth II, Londres.

cartier diadème halo

© Royal Collection Trust/Her Majesty Queen Elizabeth II

Un peu d’histoire - Incarnation d’un luxe raffiné à la française, Cartier séduit de nombreuses cours royales et impériales, au point d’être appelé " Le Joaillier des Rois " par Edouard VII d’Angleterre. La maison convainc aussi des personnalités de la haute société, du monde de l’art et du spectacle : la duchesse de Windsor, Daisy Fellowes, Grace de Monaco, Maria Félix ou encore Elizabeth Taylor. Le Haro Tiara en est un très bel exemple. Trois semaines avant que le Duc d’York ne devienne George VI, il commande auprès de la maison Cartier, en 1936, ce diadème serti de 739 diamants brillants, qu’il destine à sa future épouse Elizabeth Bowes-Lyon (qui deviendra plus tard la reine Elisabeth). Lors de son 18ème anniversaire, la future Reine d’Angleterre, Elisabeth II se voit remettre ce trésor des mains de la Reine mère. Le Halo Tiara connaitra son heure de gloire en 2011, lorsque Kate Middleton le portera pour ses noces avec Le Prince William. 

Collier du Maharajah de Patiala, créé en 1928

 

cartier patiala

© Cartier

Mise sur cire des pierres et étude du serti du collier de Sir Bhupindar Singh, Maharadjah de Patiala.

Un peu d’histoire - Régnant sur l’État de Patiala entre 1900 et 1938, le maharajah de Patiala est l'une des figures les plus emblématiques de l’histoire du bijoutier. Immensément riche,  follement extravagant, fin explorateur, voyageur, sportif, novateur, il est aussi amateur de bijoux modernes et amoureux de Cartier. C'est en 1925 qu’il acquiert plusieurs milliers de pierres, parmi lesquelles, le diamant jaune De Beers de 234 carats. Son projet ? Confectionner  un collier de cérémonie, réalisé à partir d’une cascade de près de trois mille diamants. Le collier est retrouvé en 1998, dépourvu de ses plus grosses pierres. Il sera entièrement reconstitué dans les ateliers Cartier.

Grande pendule mystérieuse Portique, Cartier Paris, 1923

cartier pendule

© Cartier

Or, platine, cristal de roche, diamants taille rose émail noir, cabochons de corail, onyx - Mouvement carré 8 jours, double barillet, doré, 13 rubis, échappement à ancre, balancier bimétallique, spiral Breguet.

Un peu d’histoire - Les pendules mystérieuses du joaillier de la rue de la Paix sont tout simplement des "miracles de l’horlogerie! ", c’est en tout cas ainsi que les qualifie La Gazette du Bon Ton en 1925. La magie vient du mécanisme, devenu … invisible ! Les aiguilles flottent ainsi comme par enchantement, le regard ne s’arrête pas et la transparence est totale. Derrière ces pendules se cachent un homme et une idée de génie : Maurice Couët, un horloger de renom, magicien du temps. C’est lui qui a eu l’idée de fixer des aiguilles à deux disques de verre équipés d’une bordure en métal dentelé, le tout  dissimulé par le cercle gravé des heures. Maurice Couët devient ainsi le fournisseur exclusif de cartier en 1911. 

Cartier, le Style et l’Histoire au Grand Palais, du 4 décembre 2013 au 16 février 2014, avec Europe 1.  Toutes les informations en cliquant ici

A l'occasion de l'inauguration de l'exposition "Cartier, le Style et l'Histoire", le joaillier a réuni artistes et personnalités au Grand Palais. Cliquez ici pour voir la vidéo.