Johnny Hallyday : des adieux très VIP au Stade de France

  • A
  • A
Johnny Hallyday : des adieux très VIP au Stade de France
Partagez sur :

Les fans ont participé activement vendredi soir au premier des trois concerts parisiens de la dernière tournée de Johnny Hallyday, reprenant en choeur tous les refrains de ses tubes, dans l'ambiance sentimentale et survoltée du Stade de France.

Les 75.000 places du Stade de France avaient trouvé preneurs depuis des mois. Pendant plus de deux heures et demi, les fans ont donné de la voix et de l'enthousiasme, reprenant les refrains des chansons de jadis, qui font l'essentiel de la tournée.

Et pour ce premier concert parisien, les VIP non plus n'avaient pas boudé leur plaisir : Alain Delon, Hugues Auffray, Robert Hossein, Chantal Goya, Robert Charlebois étaient là, ainsi que le ministre des affaires étrangères Bernard Kouchner, l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, le président du groupe UMP à l'Assemblée Jean-François Copé...

"Je suis un fan", a glissé Raffarin. Chantal Goya s’est dit "émue" : "Comme Johnny il y en a très peu, ça fait de la peine qu'il arrête...".

Jeux de couleurs, jets de lumière, giclées de fumée, images acidulées défilant sur des écrans… la mise en scène était maximale, avec un aigle métallique aux yeux rouges lumineux surplombant la scène. Pour "Allumer le feu", le chanteur lui-même semblait cerné par un brasier tandis qu’une rampe de geysers de feu bordait la scène. Cette ultime tournée, commencée le 8 mai à Saint-Etienne, doit s'achever le 22 novembre à Clermont-Ferrand.