"J'étais subjugué"...les auditeurs d'Europe 1 rendent hommage à David Bowie

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Qu'ils soient admirateurs de la première heure ou qu'ils l'aient découvert plus tard, les auditeurs d'Europe 1 ont été nombreux à évoquer David Bowie lundi.

La mort du chanteur David Bowie à l’âge de 69 ans a touché beaucoup d’auditeurs d’Europe 1 lundi. Bon nombre d’entre eux ont décroché leur téléphone pour évoquer cet artiste à nul autre pareil dans le Grand direct de l’actu, avec Jean-Marc Morandini. C’est la créativité sans limites de David Bowie et ses multiples visages qui reviennent le plus souvent.

"J'étais subjugué". Bertrand, un Dieppois de 52 ans, a écouté David Bowie pour la première fois dans les années 1970, à l’époque de Ziggy Stardust. "Je connaissais quelqu’un qui avait déjà quelques uns de ses disques. Du haut de mes treize ans, j’étais complètement subjugué", se souvient-il. Quelques années plus tard, il s’est intéressé au parcours du chanteur. "J’ai découvert un personnage extraordinaire, qui m’a apporté beaucoup, et qui depuis maintenant plus de 40 ans traverse ma vie : ses métamorphoses, ses transformations, ses changements de style, son influence…", s’enthousiasme-t-il.

"Il parle de son départ prochain". David Bowie restera le chanteur "qui incarnait la liberté" pour Bernard. Pour lui, tout a commencé dans une discothèque d’Orchies, dans le Nord, où il a entendu sa voix pour la première fois, dans les années 1970. Ce fils d’ouvrier n’a pas appris l’anglais, mais il n’a pas besoin de traduire les paroles du Britannique pour comprendre le sens de son dernier album, Blackstar. "Ca se ressent, c’est un album où il parle de son départ prochain."

Et vous, que retiendrez-vous de David Bowie ?http://eur1.fr/nAChoTQ

Posted by Europe 1 on Monday, January 11, 2016

"Créatif et inclassable". L’émotion est tout aussi forte sur Facebook. "Bowie à l'excès, Bowie en perfusion contre la déprime amoureuse. Bowie sur mon vieux Blackberry et les gosses de colo qui me demandent d'où vient cette mélodie", raconte une internaute. "Une pensée particulière à ce mec qui me disait 'Wow, tu es fan de Bowie pourtant tu es jeune !' Il n'y a pas d'âge pour le rock de Bowie…"

Un autre abonné du compte Facebook d’Europe 1 évoque un Bowie "irremplaçable", un "artiste protéiforme, reflet de son époque, créatif et inclassable, entre recherche foisonnante et fulgurances".