Jamel Debbouze sur scène après six ans d’absence

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

De retour sur scène avec "Maintenant ou Jamel", l'humoriste se montre plus personnel en évoquant ses enfants tout en gardant son mordant.

REPORTAGE

Son nouveau spectacle s’appelle “Maintenant ou Jamel”. La tournée débute vendredi mais mardi soir, il était en rodage dans une petite salle de Dreux, en Eure-et-Loir. Après six ans d'absence, l'humoriste est de retour sur scène. Europe 1 l'a suivi.

Macron, "il est plus petit que moi". Pour son retour devant le public, il arrive en bondissant. En baskets et pantalon noirs, blouson noir et blanc. L’œil gourmand qui pétille, Jamel Debbouze est heureux comme un gosse de revenir sur scène et de sentir son public. "Six ans, c’est trop long", improvise-t-il avant de jouer avec la salle, toujours avec la même aisance. Puis il ironise sur Macron. "Il est plus petit que moi ! 39 ans ! C’est pas un âge de président ça, 39,c’est une pointure."

"La belette et la grenouille". Puis, il étrille : Trump, Le Pen, le racisme. Il en tire une fable sur le fossé entre Arabes et Francais, "La Belette et la Grenouille" et demande au public d'écrire la morale de l’histoire. Jamel Debbouze est aussi touchant quand il parle de ses joies de père de deux enfants, un garçon, Léon, et une fille, Lila. Ils lui font, dit-il, penser à sa jeunesse, sauf que lui passait ses vacances "au bled". Obsédé par sa double culture, il est irrésistible quand il évoque sa mère et son père.

Et le public approuve. "Son improvisation était super. Ça fait du bien de le revoir sur scène. Il est toujours aussi drôle", assure une spectatrice. "On est fan depuis toujours, on a l'impression de le connaître. C'est énorme de le voir là, et de le voir roder, rebondir." Bref, un Jamel bien affûté, en pleine forme.