Ibrahim Maalouf après sa Victoire de la musique : "Si on ne transmet pas, on ne sert à rien"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Couronné de la Victoire de la musique du meilleur concert ou spectacle musical, le trompettiste Ibrahim Maalouf a confié son émotion au micro d'Europe 1 vendredi soir.

Red and black light, le spectacle d'Ibrahim Maalouf, a été sacré "concert de l'année" aux 32e Victoires de la musique, vendredi soir au Zénith de Paris. Une nouvelle consécration pour le trompettiste de 36 ans, qui fête la deuxième Victoire de sa carrière après celle de "l'album de musiques traditionnelles ou musiques du monde" pour Illusions en 2014.

Au micro d'Europe 1, Ibrahim Maalouf a confié sa joie et a tenu à partager sa Victoire avec tous les passionnés de musique. "Je suis très heureux pour tous les instrumentistes", glisse-t-il. 

Ne pas "partir sans avoir transmis". Ibrahim Maalouf fait l'éloge de l'héritage musical transmis par sa famille et ses professeurs. "Je trouve qu’on a de la chance parce que nos parents, les profs, nous apprennent plein de choses. A partir de là, on construit notre vie", a confié le musicien. Pour le trompettiste, toujours généreux sur scène, il est important de rendre au public ce qu'on lui a donné. "Si à notre tour on ne transmet pas, on ne sert à rien. Si on est là juste pour kiffer notre propre kiff, et partir sans avoir transmis, je trouve ça un peu ridicule et dommage", estime-t-il.