Henry Padovani, co-fondateur de The Police : "Jouer devant ma famille ? Impossible"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le cofondateur du groupe The Police raconte à quel point jouer devant ses proches le stresse.

INTERVIEW

Vous ne connaissez peut-être pas son nom et pourtant, il est à l'origine d'un des plus grands groupes de rock du 20ème siècle. Avec Stewart Copeland, Henry Padovani est le cofondateur de The Police. Le guitariste quitta cependant rapidement la formation en raison de désaccords avec Andy Summers. Ce qui ne l'empêchera pas de poursuivre sa carrière dans la musique. Il lança ainsi le groupe R.E.M., devint le manager de Zucchero pendant plusieurs années, tout en continuant à se produire sur scène. Dans De quoi j'ai l'air ?, il raconte le plaisir qu'il y prend.

"Le Stade de France avec The Police, je crois que c'était la chose la plus facile". "Avec des groupes, je n'ai pas peur", confie Henry Padovani. "Même quand on a fait le Stade de France avec The Police (pour la tournée de reformation en 2007, ndlr), je crois que c'était la chose la plus facile. On ne voyait personne tellement il y avait de monde", se souvient le guitariste.

"Ce qui m'impressionne le plus, c'est de jouer devant des gens que je connais". Fait surprenant, c'est jouer en petit comité, devant des personnes qu'il connaît, qui angoisse Henry Padovani. "Ce qui m'impressionne le plus, c'est de jouer devant des gens que je connais. (...) Ma famille par exemple, ça va être impossible, ils me connaissent trop", confesse-t-il. L'explication est simple et tient à son jeu sur scène. "J'essaye de rentrer dans un personnage quand je monte sur scène, ça me permet de tout évacuer", indique le guitariste. Une démarche visiblement impossible lorsque sa famille se tient devant lui.