Quand Grégory Lemarchal "chantait, il oubliait qu'il était malade"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Dix ans après la mort de Grégory Lemarchal, TF1 lui rend hommage samedi soir dans une émission. Personne n'a oublié la voix et la force du chanteur, atteint de la mucoviscidose.

INTERVIEW

"On le dit souvent en tant qu’anciens candidats : c’était la Star Ac à faire et c’était la Star Ac à perdre, pour être à côté de lui". Dix ans après la mort de Grégory Lemarchal, Karima Charni, participante de l'émission de télécrochet à ses côtés, n'a rien oublié de la force du chanteur. Aux côtés de ses parents, Laurence et Pierre Lemarchal, et de Nathalie André, à l'époque directrice de la Star Académy, elle a rendu hommage dans Le Grand Direct des Médias à son ami, mort en 2007 à 23 ans des suites de la mucoviscidose. 

"On était tous tellement bluffés". Lors des primes, "tous les artistes souhaitaient chanter avec lui, mais personne ne savait ce qu’il vivait juste avant de rentrer sur le plateau", se souvient Nathalie André, aujourd'hui directrice des programmes sur Europe 1. Son interprétation de SOS d'un terrien en détresse sur TF1 est restée dans toutes les mémoires. "Quand on a regardé cette prestation, on était tous tellement bluffés, tellement à deux doigts de pleurer qu’on a décidé de rigoler, de se moquer. On lui a dit 'hey, la dernière note, elle est fausse !'", raconte Karima Charni en riant. 

"Les médecins ne comprenaient pas". Malgré la maladie et les soins très lourds dont il avait besoin, Grégory Lemarchal est monté à quatre reprises sur la scène mythique de l'Olympia. "Tout le monde se demandait s’il allait réussir à entrer sur scène. Quand Patrick Bruel a souhaité chanter avec lui Casser la voix, deux minutes avant d’entrer sur scène, Grégory ne pouvait pas respirer. Il était avec les médecins et le kiné qui lui faisaient ses soins. Et Bruel était scotché", se remémore Nathalie André. "Le seul moment où il ne se sentait pas malade, c’est quand il était sur scène, quand il chantait", souligne ses parents. "Les médecins ne comprenaient pas comment il arrivait à chanter, à avoir une telle voix, en souffrant d’une maladie aussi grave que la mucoviscidose".

Une émission hommage sur TF1. Samedi soir, TF1 rend hommage au chanteur dans une émission spéciale, Grégory Lemarchal : dix ans après, l'histoire continue. De nombreux artistes, parmi lesquels Serge Lama, Vianney, Véronique Samson, Marc Lavoine, M. Pokora ou encore Patrick Fiori, y participeront. Ils essaieront surtout de mobiliser les téléspectateurs à adresser des dons au 3980. Les parents du chanteur ont en effet pour projet de construire "la maison Grégory Lemarchal", une structure d'accueil en région parisienne. "Ce sera une maison pilote, qui n'existe pas encore en France", précise Laurence Lemarchal. 

Pour "tous les gamins atteints de mucoviscidose". "En tant que parents, ce n’est pas évident (de revenir à la télévision", confie-t-elle encore. "Mais on le fait parce qu’on est extrêmement touchés de l’empreinte qu’a laissé Grégory. Quand on rend hommage à notre fils, on rend hommage à tous les gamins qui sont atteints de mucoviscidose. Tous ceux qui sont partis bien évidemment, mais on est là surtout et essentiellement pour ceux qui vivent et qui ont besoin de la recherche", explique-t-elle. "Grégory en serait fier, c’est ce qu’il souhaitait".