Gilles Lellouche : "A 60 mètres, il n’y a plus de relation ni au soleil ni à la surface, j’ai expérimenté l’angoisse"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

L'acteur joue dans le nouveau film de Mélanie Laurent, "Plonger". Il incarne un homme fou amoureux, à la recherche de la femme qu'il aime jusque dans les eaux profondes.

INTERVIEW

Après deux rôles comiques, Sous le même toit et Le sens de la fête, Gilles Lellouche termine l'année dans un registre plus dramatique. L'acteur est à l'affiche du film Plonger, réalisé par Mélanie Laurent, en salles mercredi. Dans cette adaptation du roman de Christophe Ono Dit Biot, l'acteur campe César, un ancien reporter de guerre qui a envie de s’éloigner du tumulte général. Il tombe fou amoureux de Paz, une photographe espagnole aventurière, avec qui il va avoir un enfant. Sauf que cette étape-là va faire réapparaître en elle des démons du passé et une envie de liberté. Pour évoquer son rôle, le comédien était l'invité d'Un dimanche de cinéma.

"Maladroit comme les gens qui paniquent". "C’est un homme qui est fou amoureux et qui sent que les choses lui échappent. Quand les choses nous échappent, on ne réagit pas de la bonne manière. Au lieu de sentir cette soif de liberté qu’elle a, de relâcher la pression et de lui donner un peu de lest, il insiste, il a les mauvais mots, les mauvais gestes. Il est maladroit comme les gens qui paniquent", explique l'acteur qui voit de la modernité dans ce film : "C’est quelque chose d’extrêmement touchant et assez rare au cinéma, au même titre que je trouve assez rare de décrire une femme qui malgré sa maternité récente, a quand même besoin de s’évader pour renaître. C’est un angle très nouveau de pouvoir traiter de façon adulte la maternité pour une femme, la façon dont les couples ne sont pas toujours à l’écoute l’un de l’autre."

Un film en tant que réalisateur à l’automne 2018. Lors de ce tournage, il a dû littéralement plonger en eaux profondes - d'où le titre du film - pour incarner cet homme qui tente de retrouver la trace de la femme aimée, elle-même en quête de liberté. "Dès qu’il y a des choses à voir, poissons, rochers, c’est extraordinaire parce que c’est un voyage, mais à 60 mètres, il n’y a plus de relation ni au soleil ni à la surface. C'est noir, vous en savez plus si vous êtes en bas, en haut, à gauche, à droite. C’est assez flippant, j’ai expérimenté l’angoisse, très fort", décrit Gilles Lellouche qui va néanmoins rester dans le champ lexical aquatique avec le film Le grand bain. Il est cette fois le réalisateur de ce long-métrage dans lequel une petite bande tente de participer aux championnats du monde de natation synchronisée masculine. La sortie du film, au casting de vedettes - Guillaume Canet, Benoit Poelvoorde, Mathieu Amalric, Marina Foïs, entre autres - est prévue pour octobre 2018.

Découvrez la bande-annonce de Plonger :