Qui était George Martin, le "cinquième" Beatle ?

  • A
  • A
Qui était George Martin, le "cinquième" Beatle ?
George Martin est décédé à l'âge de 90 ans@ NIURKA BARROSO / AFP
Partagez sur :

PORTRAIT - Le producteur britannique, décédé mardi, avait repéré le potentiel du groupe au début des années 1960, avant de les accompagner tout au long de leur carrière.

Comme quelques autres musiciens, anciens membres du groupe, il était de ceux qu’on surnommait parfois “le cinquième Beatle”. George Martin, producteur de légende du groupe de pop-rock britannique est décédé à l’âge de 90 ans. La nouvelle a été annoncée sur Twitter par Ringo Starr, l’ancien batteur des Beatles, mercredi matin



Un passionné de musique classique. Fils de charpentier, George Martin est né en 1926 dans le nord de Londres. Passionné de musique classique, il a notamment étudié le piano et le hautbois à la Guidhall School of Music and Drama, avant de rejoindre la BBC. En 1950, il rejoint le label discographique Parlophone.

Un chasseur de talents. Mais ce n’est pas à proprement parler George Martin qui découvre les Beatles. En février 1962, désormais à la tête de son label, le producteur est à la recherche d’un groupe. John Lennon, Paul Mc Cartney, George Harrison et leur batteur de l’époque, Pete Best, ont déjà un manager, Brian Epstein, qui les a repérés sur la scène du Cavern Club de Liverpool.

Le premier à donner leur chance aux Beatles. Lorsque les deux hommes se rencontrent, aucune maison de disque n’a pour l’instant accepté de produire les Beatles. Dans son autobiographie “All You Need Is Ears”, publiée en 1994, George Martin se souvient d’un collaborateur entrant dans son bureau pour lui parler d’un groupe sans contrat d’enregistrement. Et de sa réponse : “Je suis disposé à écouter quoi que ce soit.”

Le producteur n’est pas emballé par l’audition des Beatles, mais détecte leur potentiel. “J’étais convaincu que nous avions affaire à un groupe à tubes, racontera-t-il plus tard au magazine Melody Maker. Dans son livre “En studio avec les Beatles”, l’ancien ingénieur du son du label, Geoff Emerick, se souvient d’avoir vu arriver “un quatuor dépenaillé venu de Liverpool”. Les Beatles enregistrent alors leur premier tube, “Love me do”.

Le cinquième membre des Beatles. George Martin prend vite une influence décisive sur l’avenir du groupe. Il commence par écarter le batteur du groupe, Pete Best, le remplaçant par Ringo Starr. C’est le début de la Beatlemania. “En moins de deux ans, ils se sont mis à écrire des chansons terrifiantes”, racontera-t-il au journaliste du Monde Bruno Lesprit, en 1998.

Penny Lane, All you need is love, Yellow Submarine… George Martin accompagne le groupe dans tous ses plus grands succès, comme producteur mais aussi en tant qu’arrangeur : il écrit des lignes de partition, notamment pour la chanson “Yesterday”, modifie des rythmes et ajoute des instruments.

Le "second père" de Paul McCartney. George Martin est également le ciment du groupe lorsqu’il commence à se déchirer, à la fin des années 1960. Il reste le producteur attitré des Beatles après avoir quitté Parlophone, en 1965, jusqu’au dernier enregistrement du groupe, “Abbey Road”, quatre ans plus tard. Le passionné de musique classique produira ensuite de nombreux artistes, parmi lesquels Ringo Starr et Paul McCartney en solo.



Les hommages au producteur ont afflué, mercredi. "Si quelqu'un méritait le titre de cinquième Beatle c'était George", a réagi Paul McCartney, pleurant celui qui était "comme un second père" pour lui. Pour sa part, le premier ministre britannique David Cameron a estimé que le producteur avait participé à la création de “la musique pop la plus éternelle qui soit”, le qualifiant de “géant de la musique”.