Fête des mères : ces chansons cultes qui parlent des mamans

  • A
  • A
Partagez sur :

Dîtes bonne fête aux mamans en chansons avec la playlist concoctée par Europe 1.

Elles sont cultes. Les chansons autant que les mamans. Pour ce dimanche de fête des mères, le Europe 1 Music Club a sélectionné quelques titres pour rendre hommage à toutes les mamans, les futures, celles qui manquent, les colériques, les tendres, les envahissantes et les rigolotes.

Le répertoire en la matière est vaste. Commençons par les mères qui parlent de look, de style et qui aimeraient bien voir leur fils.. pousser la porte d'un salon de coiffure par exemple. Dans Les élucubrations, le chanteur Antoine en parle mieux que personne.

En version plus lyrique, on demande Queen et son légendaire Bohemian Rhapsody avec une maman qui a du souci à se faire pour son fils :

Dans les mots d'Alain Souchon, il y a aussi les mamans consolatrices. En témoigne Allô maman bobo

Moins joyeux, voire carrément triste, Berthe Sylva chante Les roses blanches pour parler d'une maman malade et miséreuse. Avec France Gall et Si, maman si, on ajoute une nouvelle couche de tristesse avec "un avenir" qui reste "gris" :  

A croire que toutes les chansons françaises sont définitivement plaintives, Eddy Mitchell ne contredit pas la théorie dans M'Man. Un peu plus gai, mais parfois un peu lourd, il y aussi les mamans qui investissent le champs des relations amoureuses ou sexuelles de leur progéniture. Axelle Red le raconte avec poésie dans Sensualité

Toujours dans cette optique des mamans qui conseillent de prendre son temps, il y avait Junior avec Mama used to say. Et puis, il y a la maman de JoeyStarr quand il reprend Mamy avec Nicoletta. Sans oublier les cultissimes Pink Floyd qui dans l'album The Wall chantent Mother et demandent à leur maman si les gens aimeront la chanson. 

Le répertoire ne manque pas non plus de chansons qui évoquent les mamans qui manquent, comme dans la chanson Si loin de toi de Pit Baccardi. John Lennon avait aussi consacré plusieurs chansons à sa mère, Julia, renversée par une voiture quand il était gamin. Il avait notamment chanté ce titre Mother :

Dans les versions mamans envahissantes à l'italienne, il y a La mère à Titi de Renaud qui raconte l'histoire (et la déco intérieure du logement) de la mère du guitariste Jean-Pierre Bucolo, musicien de Rendu, Johnny et Cabrel. Certifié 100% vrai.