Festival de Cannes 2018 : que vaut "Le Livre d'Image", le nouveau film de Jean-Luc Godard ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Quatre ans après "Adieu au langage", Jean-Luc Godard, qui n'a pas fait le déplacement, est de retour au Festival de Cannes avec "Le Livre d'Image". Mathieu Charrier, spécialiste cinéma d'Europe 1, donne son avis sur le film.

Pile 50 ans après avoir interrompu le Festival de Cannes à l'occasion de Mai 68, Jean-Luc Godard est de nouveau présent sur la Croisette. Enfin presque… Son film Le Livre d'Image a bien été projeté vendredi en sélection officielle mais le cinéaste franco-suisse, lui, n'a pas fait le déplacement

Film crépusculaire. Il est loin le temps du Godard d'À Bout de Souffle et de Pierrot Le Fou, cela fait déjà longtemps que le réalisateur verse dans les expérimentations cinématographiques. Il y a quatre ans, Adieu au langage, projeté dans la sélection Un certain regard à Cannes, était une grande réflexion sur la parole. Dans ce Livre d'Image, Jean-Luc Godard fait des sortes de collages d'images, de vidéos. C'est un film crépusculaire dans lequel le cinéaste explique que le monde, et l'Occident en particulier, vont mal parce qu'on a trop délaissé le monde arabe.

"Collage, montage, fresque, long poème", Le Livre d'Image est tout cela à la fois pour Fabrice Aragno, producteur de longue date de Jean-Luc Godard. "C'est un 'retravail' d'images existantes prises dans l'histoire du cinéma et de l'humanité sur les 200 dernières années. Il n'y a pas que des images réelles, mais aussi des images métaphoriques, beaucoup de texte. Il y a l'idée d'être présent et poussé vers l'avant face aux ruines du passé", précise le producteur suisse au micro d'Europe 1.

Vidéo-conférence. Comme il l'avait annoncé, Jean-Luc Godard n'est pas venu à Cannes pour monter les marches mais une conférence de presse est organisée samedi matin. Le réalisateur phare de la Nouvelle Vague devrait répondre aux questions par vidéo-conférence, une première. Ce serait déjà beaucoup pour "JLG", qui n'est pas venu en personne sur la Croisette depuis 2004.