Festival d'Avignon : les intermittents menacent l'ouverture

  • A
  • A
Festival d'Avignon : les intermittents menacent l'ouverture
Manifestation d'intermittents du spectacle sur la place de l'Horloge et du Palais des Papes, le 20 juin dernier.@ MAXPPP
Partagez sur :

MANIFESTATIONS - Des intermittents ont empêché mercredi soir la répétition générale du spectacle qui doit faire l'ouverture du festival vendredi.

La troupe répétait le "Prince de Hombourg", l'un des spectacles-phares du festival d'Avignon, mercredi soir dans la cour d'honneur du Palais des Papes. Cette pièce d'Heinrich von Kleist, écrite en 1810, doit faire l'ouverture du festival vendredi, mais les comédiens ont dû s'interrompre.

Plusieurs dizaines d'intermittents du spectacle, des intermittents du "off" d'Avignon selon un photographe de l'AFP, ont envahi la scène, empêchant la fin de la représentation de se tenir. Les protestations des comédiens en plein travail, qui arboraient leur soutien aux revendications des intermittents avec un petit carré rouge sur le habit, symbole du mouvement, n'y ont rien fait.

Les intermittents du "off" avaient prévenu de perturbations dans le festival officiel. Ils protestent toujours contre la nouvelle convention d'assurance chômage, qui durcit leur régime spécifique.

L'inconnue pour l'ouverture. En début de semaine, les salariés du "in" se sont exprimés à 80% pour le maintien du festival, souhaitant la tenue d'un "festival militant". Mais la CGT Spectacle appelle toujours à "une grève massive" le 4 juillet, pour l'ouverture du festival avec cette pièce, qui doit être diffusée en direct sur France 2.

La CGT-spectacle réagit. La CGT-spectacle a réagi jeudi, en affirmant qu'elle était favorable à "des grèves votées par les artistes et les techniciens, mais pas aux blocages ni à l'annulation des festivals" dans le cadre du mouvement des intermittents.
"Nous n'appelons pas à l'annulation des festivals, des spectacles et des tournages mais à des grèves légitimées par un vote majoritaire", a souligné le syndicat dans un communiqué.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

LA FACTURE - Festivals annulés : une note salée

RÉACTION - Jean-Michel Ribes : "en France, notre pétrole, c'est la culture"

INTERVIEW E1 - Les festivals de l'été auront lieu mais "pas tranquillement"

L'ESSENTIEL - Intermittents : les clés pour comprendre le conflit

DÉTERMINÉS - Les intermittents appellent à "amplifier la grève"

POLITIQUE - Valls décrit un "système arrivé à bout de souffle"

AVIGNON - "Vers une annulation" si l'accord sur les intermittents est maintenu