Exposition Universelle 2025 : une candidature française "dans les semaines qui viennent"

  • A
  • A
Exposition Universelle 2025 : une candidature française "dans les semaines qui viennent"
Le thème de la candidature n'a pas encore été établi.@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

Après une réunion jeudi à Matignon, François Hollande devrait désormais déposer la lettre officielle de candidature de la France "dans les semaines qui viennent".

La candidature française à l'Exposition Universelle 2025 pourrait être officialisée "dans les semaines qui viennent", après avoir franchi une nouvelle étape avec la mise en place jeudi à Matignon d'une nouvelle structure pour la porter, associant État, entreprises et collectivités.

Une nouvelle instance mise en place. Le Premier ministre Manuel Valls, qui "se félicite de la dynamique collective réunie autour de ce projet" d'Exposition Universelle, proposera au président de la République de confirmer la candidature de la France auprès du Bureau International des Expositions, a indiqué Matignon. Manuel Valls a installé jeudi cette nouvelle instance, qui prend la forme d'un Groupement d'intérêt public (GIP) réunissant aux côtés de l'État l'association ExpoFrance 2025 - réunion d'entreprises qui portait jusqu'à présent la candidature -, la Ville de Paris, la Région Île-de-France et la Métropole du Grand Paris.

Une "étape importante" franchie. La nouvelle structure doit maintenant travailler "à mobiliser tous les atouts : thème, organisation spatiale, modalités de choix du site au sein du Grand Paris", selon Matignon. À l'issue de la réunion, Pascal Lamy, délégué interministériel à la candidature qui présidera désormais ce GIP, a indiqué devant la presse qu'une "étape importante" avait été franchie. "La prochaine étape sera le dépôt de la lettre officielle de candidature" par le président de la République, comme c'est la règle, qui interviendra "dans les semaines qui viennent", a déclaré l'ancien patron de l'OMC (Organisation mondiale du Commerce).

Le thème "en voie d'élaboration". "Tout le monde est autour de la table, ce qui n'était pas le cas jusqu'à présent et nous permet de passer aux choses sérieuses", a-t-il ajouté. La prochaine réunion du GIP doit notamment plancher sur la définition du thème du projet, qui doit être inscrit dans la lettre de candidature. Or, la maire PS de Paris Anne Hidalgo avait ouvertement critiqué à la fin du printemps dernier la gouvernance du projet, alors porté par ExpoFrance 2025 et son président Jean-Christophe Fromantin, et éreinté son contenu portant sur un "village global", interactif, quelque part sur le territoire du Grand Paris, au-delà du périphérique. "Pour l'instant, le thème est en voie d'élaboration", a indiqué Pascal Lamy, "il ne fait pas partie des décisions prises aujourd'hui".