Etienne Daho a "eu peur pour sa vie"

  • A
  • A
Etienne Daho a "eu peur pour sa vie"
Etienne Daho en concert à la Médoquine de Bordeaux, le 5 décembre 2000.@ MAXPPP
Partagez sur :

Après avoir échappé au pire, Etienne Daho a sorti lundi son nouvel album : Les Chansons de L’Innocence Retrouvée. 

Sept ans après L’invitation, Etienne Daho a sorti lundi son onzième album studio, sombre et énergique, intitulé Les Chansons de L’Innocence Retrouvée. Récemment remis d’une péritonite, il évoque sa maladie, sa passion pour la musique et son retour enthousiaste à la chanson au micro de Thomas Sotto.  

Daho a La peau dure. Même si le chanteur auteur-compositeur-interprète a La peau dure, comme le souffle le titre de l’une des chansons du nouvel album, il dit avoir "eu peur pour sa vie", lui qui n’est pourtant "jamais malade". Après une péritonite aigue, une infection grave qui a failli mal tourner cet été et qui l’a obligé à décaler la sortie de son album, il se dit sorti d’affaire.

Etienne Daho évoque sa maladie au micro de Thomas Sotto :



Etienne Daho fait l’innocentpar Europe1fr

Etienne Daho, 57 ans et toujours prêt à jouer de son célèbre déhanché, ne "pense jamais à son âge ", qu’il dévoile d’ailleurs sans aucune hésitation. Son secret de jouvence ? Sa passion pour la musique dit-il, mais aussi sa curiosité pour la littérature ou le cinéma qui "(le) maintiennent en alerte et dans l’envie permanente de vivre. "

Ecoutez A la peau dure, l’un des deux titres de l’album, qu’il a déjà dévoilé :  

 

L’innocence retrouvée ? Ce n’est pas en tout cas le Daho innocent que dévoile la pochette osée de l’album Les Chansons de L’Innocence Retrouvée : on y voit le chanteur aux côtés d’une mystérieuse brune simplement vêtue d’une culotte, d’un long gant noir et d’un collier.

DAHO

L’art du paradoxe. Daho, coquin et innocent comme un enfant. Cela dit, le chanteur à la voix suave si particulière a décidé de collaborer avec un ami de longue date, Jean-Louis Piérot, qui a déjà travaillé avec Renan Luce ou Brigitte Fontaine, mais aussi sur le septième album de Daho, Corps et armes.

Découvrez l’extrait Les chansons de l’innocence, une chanson qui a donné son nom à l’album :

Etienne Daho décrypte L’homme qui marche. Sa chanson préférée et premier titre composé pour ce nouvel opus. Même si Daho trouve dangereux de trop en dire, il accepte d’en livrer les clés, en quelques mots : "Cette chanson qui "parle des autres, veut dire que nous n’acceptons pas de vivre avec l’échec, avec la sensation d’avoir été vaincus. " Inspiré par l’Etranger de Camus, L’homme qui marche, doit son "climat latin" au séjour de Daho à Rome pendant l’écriture.

Etienne Daho serait-il stressé le jour de la sortie de l’album ? Pas du tout affirme-t-il. "Au contraire, je suis très impatient. "

Les Chansons de l’innocence retrouvée (Polydor) d’Etienne Daho. Sortie lundi. En tournée courant 2014.