Avec "Mission: Impossible 6", Paris touche le jackpot

  • A
  • A
Avec "Mission: Impossible 6", Paris touche le jackpot
Tom Cruise incarne pour la sixième fois l'agent Ethan Hunt dans "Mission: Impossible - Fallout'.@ Thomas SAMSON / AFP
Partagez sur :

Tourné en grand partie Paris, "Mission: Impossible - Fallout", avec Tom Cruise, a généré plus de 25 millions d'euros de dépenses et mis à contribution quelque 5.000 techniciens français pour le tournage.

Quand Ethan Hunt fait un tour à Paris, c'est toute la ville qui en profite. Le tournage dans la capitale française de Mission: Impossible - Fallout, sixième aventure de l'agent secret incarné par Tom Cruise (sortie mercredi 1er août), a représenté "plus de 25 millions d’euros de dépenses", générant ainsi des retombées économiques de taille pour Paris, s'est félicité le Centre nationale du cinéma et de l'image animée (CNC) mardi.

Dépenses record pour un film tourné en France. Situé entre Belfast, Berlin, Londres, Paris et le Cachemire, Mission: Impossible - Fallout a été notamment tourné pendant 36 jours - en avril et mai 2017 - dans la capitale française. "La part du tournage réalisée en France a représenté plus de 25 millions d’euros de dépenses, soit 15% du budget du film", se félicite le CNC. "C’est un record de dépenses pour un film étranger sur notre territoire", précise le communiqué. L'agent Ethan Hunt a dépensé plus que Dunkerque, tourné dans la ville éponyme et précédent détenteur du record, et que le quatrième opus de la saga Hunger Games (une semaine de tournage à Noisy-le-Grand). 

Mais au-delà des dépenses pures, le tournage a surtout engendré des retombées économiques très concrètes. "L’impact d’un tel tournage est considérable pour l’économie, l’emploi et le tourisme", souligne Frédérique Bredin, la présidente du CNC. Ainsi, "plus de 350 techniciens français [ont été] employés pour chaque jour de tournage en France", portant à "5.000", le nombre total de techniciens employés au cours du gros mois de tournage en 2017.

Paris se refait une beauté. Ce tournage est une bonne nouvelle pour Paris. Alors que la capitale accueillait régulièrement des tournages de grande ampleur - depuis le début des années 2000, pêle-mêle : La mémoire dans la peau (saga Jason Bourne), LucyThree days to kill... - Hollywood avait quelque peu délaissé la Ville lumière depuis les attentats de 2015. "Après les attentats de 2015, nos concurrents anglo-saxons ont fait courir la rumeur qu'on ne pouvait plus tourner des scènes d'actions à Paris. Ce qui est faux, il fallait juste le faire avec plus de précautions", explique Michel Gomez, chargé de la Mission cinéma de la Ville de Paris, dans Libération.

Mission: Impossible - Fallout va également faire office de vitrine pour Paris puisqu'il en montre les monuments les plus connus, de l'Arc de Triomphe au Trocadéro, en passant par le Grand Palais, l'avenue de l'Opéra, les jardins du Palais Royal, le quartier du Marais et les quais de Seine, ainsi que des vues aériennes rares. Avant le début du tournage la Ville de Paris annonçait déjà qu'il "permettrait la mise en valeur de la richesse du patrimoine parisien" et qu’il "contribuerait à son rayonnement dans le monde entier". Et si Mission: Impossible était la plus efficace des agences de voyage ?